Cap-Vert : Walter Tavares impatient de retrouver la sélection nationale

MADRID (Espagne) - Que se serait-il passé si le Capverdien Walter Tavares avait choisi de représenter son pays sur la scène internationale plutôt que de tenter sa chance en NBA ?

Il est probable qu'il en aurait été autrement pour l'équipe nationale actuellement 15e du continent africain.

Comme la plupart des jeunes joueurs qui rêvent de faire carrière dans le championnat américain, Tavares a vu l'occasion se présenter à lui lorsque les Atlanta Hawks l'ont drafté en 43e position de la '2014 NBA Draft', faisant ainsi de lui le premier Capverdien de naissance à jouer en NBA. 

De 2015 à 2017, celui qu'on surnomme 'Edy' a partagé son temps entre la NBA et la G-League, ce qui l'a contraint à se tenir à l'écart de la sélection nationale afin de, selon ses propres dires, "se battre pour une place au sein de l'effectif des Hawks."

Cap-Vert : Walter Tavares impatient de retrouver la sélection nationale

Alors que le Cap-Vert avait réussi un départ prometteur lors du FIBA AfroBasket 2015, son parcours s'était arrêté au stade des huitièmes de finale, la faute à une défaite 77-67 contre le Gabon. Un match que Tavares avait suivi depuis l'autre côté de l'Atlantique.

Désormais élément clé du Real Madrid, champion ACB et poids lourd du basket européen, Tavares insiste sur le fait qu'avec le recul, il ferait les choses différemment. Il avoue être très impatient d'avoir à nouveau une chance de revêtir le maillot du Cap-Vert.

"Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour représenter mon pays si la chance m'est offerte," dit le joueur de 28 ans à FIBA.basketball.

"Bien sûr, je me sais investi d'une responsabilité de porter haut les couleurs du Cap-Vert à chaque fois que j'entre sur le terrain, ce qui me donne un surplus de motivation pour me battre et essayer d'évoluer à mon meilleur niveau lorsque je retournerai en sélection nationale."

La dernière apparition de Tavares avec les insulaires remonte au FIBA AfroBasket 2013 à Abidjan (Côte d'Ivoire), où il avait tourné à 8 points et 6 rebonds de moyenne par match. Le Cap-Vert s'était incliné de manière surprenante face à l'Égypte en quarts de finale.

"Mon rêve est de remporter un trophée avec mon équipe nationale, et je tenterai de la rejoindre aussi vite que possible. Je me sens prêt à aider mon pays dans les défis à venir," lance Tavares.

Plus tôt cette année, le Cap-Vert a perdu contre l'Algérie 169-166 sur l'ensemble des deux matchs disputés entre les deux équipes à Alger, dans le cadre des pré-Éliminatoires du FIBA AfroBasket, une défaite qui laisse planer le doute sur le futur des Capverdiens. Mais ils gardent espoir. 

Si FIBA Afrique décide d'organiser un mini-tournoi pour combler la place en Éliminatoires du FIBA AfroBAsket 2021 laissée vacante par les pays de la Zone 3, le Cap-Vert sautera sur l'occasion.

Cap-Vert : Walter Tavares impatient de retrouver la sélection nationale

"Ce serait génial si FIBA Afrique prenait la bonne décision de nous inviter. Cela nous permettrait de montrer au monde entier que nous avons notre place dans le tournoi africain majeur."

Parmi les meilleurs défenseurs du championnat espagnol, l'intérieur de 2.21m a été élu Meilleur défenseur de la saison 2018-19 en EuroLeague.

Ses aptitudes défensives sont justement ce dont le Cap-Vert a besoin pour espérer rejoindre l'élite continentale.  

"Je n'ai pas porté le maillot de mon équipe nationale à cause de l'incompatibilité entre le calendrier de mon club et celui de FIBA Afrique. Cela fait presque sept ans que je n'ai plus représenté mon pays et je suis vraiment extrêmement impatient de le faire à nouveau.

Retour à l'accueil