Adrian Wojnarowski suspendu sans salaire par ESPN

L’insider d’ESPN a été suspendu, sans salaire, par la chaîne américaine suite à son coup de sang par e-mail, lorsqu’il avait insulté le sénateur républicain du Missouri, Josh Hawley.

ESPN se serait passé du coup de sang d’Adrian Wojnarowski, qui a insulté le sénateur républicain du Missouri dans un e-mail, alors qu’il aurait sans doute dû éviter de rentrer dans cette « guerre culturelle » avec un politicien.

L’insider le plus connu de la NBA a dans la foulée été obligé de présenter ses excuses.

« J’ai été irrespectueux et j’ai fait une erreur regrettable », a-t-il ainsi écrit dans un communiqué. « Je suis désolé de la façon dont je me suis comporté et je contacte immédiatement le sénateur Hawley pour lui présenter directement mes excuses. Je dois également m’excuser auprès de mes collègues d’ESPN parce que je sais que mes actions étaient inacceptables et qu’elles ne représentent aucun d’entre eux. »

Selon le New York Post, ESPN a tout de même suspendu le journaliste, sans salaire. On ignore par contre la durée de la suspension, la chaîne et Adrian Wojnarowski n’ayant pas souhaité commenté l’information.

La NBA et la WNBA, des cibles politiques pour les élus républicains ?
À Orlando, Doc Rivers a de son côté réagi en s’offusquant contre ces politiciens (à l’image également de la sénatrice républicaine de Géorgie, Kelly Loeffler), qui se servent de la NBA et de la WNBA pour asseoir leur image conservatrice auprès des électeurs, dans un calcul qui doit servir leur agenda politique.

« Ils essaient toujours de faire croire que c’est contre l’armée ou la police », s’agace le coach des Clippers. « Il n’y a pas de ligue qui fasse plus pour l’armée que la NBA. Mais qu’en est-il de ce sénateur ? Je lui lance un défi. Nous ferons des choses pour les troupes s’il reconnaît que « Black Lives Matter ». Je pense que ce serait vraiment cool pour lui de faire ça. C’est drôle, chaque fois que nous parlons de justice, les gens essaient de changer le message. Colin Kaepernick met un genou à terre, ça n’a rien à voir avec les troupes. C’était une question d’injustice sociale. Et tout le monde essaie de changer l’histoire. Pourquoi ne pas s’en tenir à ce dont nous parlons et s’en occuper au lieu d’essayer de nous piéger ou de piéger vos électeurs ? Pourquoi ne pas être réaliste ? Je vous garantis que nous avons fait plus pour les militaires que probablement ce sénateur. Et je vous garantis ceci, nous allons faire des choses pour « Black Lives Matter », mais qu’en est-il de lui ? Peut-être qu’il devrait se joindre à nous. »

Retour à l'accueil