Nick Nurse (Toronto Raptors) : les manifestations antiracisme passent avant le basketball

TORONTO - Les Raptors de Toronto pourraient bien avoir l'occasion de défendre leur premier titre de la NBA le mois prochain, à Orlando.

Mais l'entraîneur-chef, Nick Nurse, a dit que depuis le meurtre de George Floyd il y a deux semaines et les manifestations antiracisme qu'il a entraînées partout dans le monde, le basketball vient bien loin dans la liste de priorités de ses joueurs et entraîneurs.

« Tout le monde a affirmé devoir faire mieux, devoir porter plus attention à cet enjeu, jouer un rôle plus important, a déclaré Nurse en téléconférence, mardi. Ça a constamment fait partie de nos discussions des deux dernières semaines. »

Nurse a participé à une vidéoconférence des entraîneurs de la NBA, samedi, au cours de laquelle un sous-comité formé de Lloyd Pierce, Gregg Popovich, Steve Kerr, David Fizdale et Stan Van Gundy a été formé afin de déterminer un plan d'action.

« Nous avons une occasion historique d'apporter des changements de longue durée et je crois que tout le souhaite faire partie de cela", a dit Nurse.

Ces événements ont lancé plusieurs discussions touchantes et profondes au sein des Raptors qui ont mené à une meilleure compréhension, peut-être même à un rapprochement entre certains joueurs et membres du personnel.

Plusieurs joueurs ont mis des photos en ligne de manifestations pour le mouvement Black Lives Matter auxquelles ils ont participé. Kyle Lowry est l'un de ceux-là, lui qui a été du rassemblement monstre de Philadelphie.

« C'est l'une des vedettes de la ligue (...) et je sais que c'est une cause qui le touche énormément, a raconté Nurse. Je pense que c'est un grand leader et qu'il donne tout un exemple pour les joueurs de cette ligue. Je pense qu'il est tout un exemple pour ses enfants, comme pour notre équipe. »

Les Raptors occupaient le deuxième rang dans la Conférence Est quand la COVID-19 a obligé la ligue à stopper ses activités, le 11 mars. La NBA souhaite relancer ses activités le 31 juillet avec 22 équipes réunies à Orlando. Chaque équipe jouerait huit rencontres afin de déterminer le classement final, en route vers la finale, que la ligue voudrait jouer en octobre.

Bien que les joueurs doivent rejoindre leur équipe respective le 21 juin, Nurse a admis ne pas savoir quand les Raptors le feront.

« Nous avons étudié divers scénarios, mais n'avons pas pris de décision finale encore sur la date, l'endroit et la façon dont nous ramènerons tout le monde. Nous avons des scénarios de chaque côté de la frontière. »

Il a ajouté que les Raptors sont chanceux d'être une équipe aussi meilleure à l'extérieur qu'à domicile, ce qui devrait les avantager dans un territoire neutre.

« Cette équipe aime jouer, aime relever des défis, a-t-il assuré. Au bout du compte, quand le ballon sera mis en jeu, la seule chose qui comptera sera d'être absolument concentré sur la besogne à abattre. »

Retour à l'accueil