Le Cameroun veut démontrer à quel point il est talentueux

YAOUNDÉ (Cameroun) - Samir Gbetkom a rêvé toute sa vie d'avoir une occasion de revêtir le maillot du Cameroun.

En affichant des stats impressionnantes et en se maintentant en bonne forme physique, il se disait que son rêve d'enfant allait peut-être un jour se réaliser.

Mais lorsqu'il a reçu l'appel de la fédération nationale (Fecabasket), le joueur de 22 ans n'en a pas cru ses oreilles.

"DÉFENSIVEMENT, NOUS DEVONS FAIRE MIEUX. IL NOUS FAUT ÊTRE AGRESSIFS ET RENDRE LA VIE DIFFICILE À NOS ADVERSAIRES DÈS LE DÉBUT DE LA PARTIE."
- Gbetkom

 "Tout d'abord, j'ai pensé que cet appel était une blague. C'est quelque chose que j'espèrais tellement que quand je l'ai reçu, j'ai eu de la peine à le croire."

"Jouer pour le Cameroun et me retrouver aux côtés de joueurs que je connaissais déjà, c'était génial, mais avoir pu le faire en plus devant ma famille et mon public a été une bénédiction."

"J'ai rejoint la sélection camerounaise très jeune, mais avec l'expérience accumulée dans les divers championnats français, je ne craignais ni la pression, ni la gestion de mon excitation."

"Je suis quelqu'un de très compétitif et lorsque tu représentes ton pays, l'objectif est de gagner et d'amener du bonheur aux fans."

La première convocation de Gbetkom est arrivée lors de la préparation de la première fenêtre qualificative des Éliminatoires pour le FIBA AfroBasket 2021, en février dernier à Yaoundé.

Les "Lions indomptables", surnom donné à la sélection camerounaise, se sont mesurés à la Guinée équatoriale, à la Guinée et à la Côte d'Ivoire, pour le compte du Groupe C.

À l'occasion de leur première sortie, les Camerounais ont écrasé 90-58 une équipe de Guinée équatoriale diminuée. Gbetkom a bouclé la rencontre avec 10 points et 3 assists, se montrant très à son avantage à longue distance en transformant ses trois essais.

Le natif de Douala a poursuivi sur sa lancée avec 6 points, 1 rebond et 2 assists dans le succès aisé (90-59) face à la Guinée. Mais la défaite 82-74 contre sa grande rivale la Côte d’Ivoire a mis en évidence la fragilité de l'équipe nationale du Cameroun.

"La Guinée et la Guinée équatoriale ont toutes deux de belles équipes, avec de bons joueurs. Elles ont eu des soucis d'effectifs, mais elles ont fait preuve d'une grande résilience face à nous."

"Je sais que depuis quelques années, les matchs contre la Côte d'Ivoire sont spéciaux. J'estime que nous n'avons pas su gérer la pression et que nous avons raté notre début de rencontre," explique-t-il.

Gbetkom insiste sur le fait que cette défaite contre la Côte d'Ivoire a permis à la sélection camerounaise de retirer de précieux enseignements en vue d'une dixième qualification pour le FIBA AfroBasket, qui aura lieu l'an prochain à Kigali (Rwanda).

L'ex-meneur de Gries-Oberhoffen, passé par le foot, le judo et la boxe durant sa jeunesse, pense que les "Lions" doivent revoir leur organisation défensive.

"Défensivement, nous devons faire mieux. Il nous faut être agressifs et rendre la vie difficile à nos adversaires dès le début de la partie."

"Contre des formations aussi bonnes que la Côte d’Ivoire, dotées d'excellents tireurs, nous devons réussir à mettre le verrou en défense et à les empêcher de développer leur jeu."

"En attaque, nous avons démontré notre potentiel. Si nous arrivons à défendre aussi bien que nous attaquons, nous rendrons une copie parfaite lors de la prochaine fenêtre qualificative."

"Nous avons des joueurs très athlétiques, capables de prendre rapidement les bonnes décisions. Si nous parvenons à nous montrer plus dangereux à l'intérieur, nous serons durs à battre," déclare-t-il.

"C'est à nous de prouver au monde entier que nous avons suffisamment de talent pour battre même les meilleures équipes. Une autre participation au FIBA AfroBasket serait non seulement géniale pour notre sélection, elle permettrait aussi de favoriser le développement de notre sport dans le pays," ajoute-t-il.

Le basketteur de 1.91m, qui a récemment rejoint la J.C. Vichy Clermont en Pro B française, est convaincu que son équipe nationale a tous les atouts nécessaires pour surprendre les poids lourds continentaux.

"Nous avons d'excellents joueurs. Il y a à chaque poste quelqu'un prêt à tout faire pour aller chercher la victoire. Notre contingent comporte des gars capables de te pousser à évoluer à ton meilleur niveau et l'ambiance entre nous est très bonne," conclut-il.

Retour à l'accueil