Calendrier moins coriace, sur papier, pour Zion Williamson et les Pelicans

Alors que la NBA a dévoilé son calendrier pour la reprise de ses activités à Orlando, le nouveau format à 22 équipes favorise certaines formations dans leur course aux playoffs. 

Dans d’autres cas, la tâche semble se complexifier légèrement.

La bataille dans la Conférence Ouest s’annonce des plus serrée alors que seulement cinq victoires séparent les Grizzlies de Memphis au huitième rang des Spurs de San Antonio au 12e échelon.

Brian Windhorst de ESPN a analysé le calendrier présenté et il convient que l'équipe de Memphis risque de préférer à un certain point celui proposé avec huit matchs à disputer plutôt que celui qui restait à écouler lorsque les activités ont cessé dans la ligue Nord-américaine en mars dernier en raison de la COVID-19.

Les Grizzlies vont conclure leur saison à Orlando avec des affrontements contre les Trail Blazers, les Spurs, les Pelicans, le Jazz, le Thunder, les Raptors, les Celtics et les Bucks. Même si plusieurs de ses rivaux sont de sérieux opposants, l’actuel format leur permet d’éviter notamment un affrontement contre les Rockets de Houston, les 76ers de Philadelphie et ils n’auront pas à disputer un deuxième match contre les champions en titre, les Raptors.

De leur côté, les Pelicans de La Nouvelle-Orléans ont un calendrier, sur papier, bien plus abordable que leurs rivaux au huitième rang dans l’Ouest. Ils doivent affronter à la reprise le Jazz, les Clippers, les Grizzlies, les Kings (2 fois), les Wizards, les Spurs et le Magic.

Par contre, comme le souligne Windhorst, le restant du précédent calendrier régulier permettait aux Pelicans d’être opposés à des équipes qui ne feront même pas le voyage à Orlando en raison de leur classement peu favorable.

Les Pelicans débuteront le 30 juillet, alors que les Grizzlies joueront le lendemain.

Retour à l'accueil