Orlando Magic : Al-Farouq Aminu fier du rôle qu'il a joué dans le succès du Nigéria

ORLANDO (USA) - Le Nigérian Al-Farouq Aminu est extrêmenent fier du rôle qu'il a joué dans le succès de son équipe nationale.

Al-Farouq a vécu l'excitation d'une qualification pour les JO de 2012, avec en prime la participation au Tournoi olympique de Londres. Il a aussi eu le bonheur de remporter le FIBA AfroBasket 2015. Plus récemment, il a représenté le Nigeria à la Coupe du Monde FIBA 2019 en Chine et il a aidé son pays à se qualifier pour une troisième olympiade consécutive.

"Je me sens très honoré (d'avoir vécu ces moments)," dit-il. "Je me souviens d'un ami qui m'a dit : 'Merci pour tout ce que tu as fait ; tu as joué en sélection nationale durant tes plus belles années, alors que d'autres ne l'ont fait qu'en toute fin de carrière."

"J'AI ALORS DÉCIDÉ DE CHANGER D'OBJECTIF ET DE FAIRE EN SORTE QUE LE BASKET NIGÉRIAN S'ÉTABLISSE VERS LES SOMMETS DE LA HIÉRARCHIE ET POUR LONGTEMPS. CETTE LONGÉVITÉ QUI EST LA NÔTRE ME REND TRÈS FIER."
- Al Farouq Aminu

"J'ai donné de mes bonnes années à l'équipe nationale. J'avais également un but," explique Aminu.

"Mon objectif était évidemment de gagner, mais au vu de notre situation, il était très difficile de remporter une médaille (à la Coupe du Monde) comme nous le souhaitions. Même si c'est ce que nous essayons d'obtenir à chaque fois, il faut savoir se montrer réaliste.

"J'ai alors décidé de changer d'objectif et de faire en sorte que le basket nigérian s'établisse vers les sommets de la hiérarchie et pour longtemps. Cette longévité qui est la nôtre me rend très fier. J'ai le sentiment d'avoir atteint ce but."

Al-Farouq avance que ses coéquipiers nigérians et lui peuvent en faire davantage. Ils doivent faciliter l'intégration des jeunes prometteurs en sélection nationale.

"Il y a d'autres choses que nous pouvons entreprendre pour nos équipes nationales jeunesse," note-t-il. "Beaucoup de gars ont joué dans des sélections américaines jeunesse, mais je veux voir ceci comme une opportunité, en développant ce sentiment de fierté de porter le maillot du Nigeria."

Al-Farouq et Ike Diogu sont deux des meilleurs Nigérians de tous les temps

Al-Farouq et Ike Diogu sont deux des meilleurs Nigérians de tous les temps

Al-Farouq dit aussi que l'annonce récente de la nomination de l'assistant des Golden State Warriors Mike Brown au poste de coach des D'Tigers pour les JO est un signe que le basket nigérian va dans la bonne direction.

"Lorsque j'ai débuté en équipe nationale, j'avais le sentiment que les gens ne nous prenaient pas au sérieux," se souvient-il.

"En voyant où nous en sommes maintenant, avec des gars qui veulent venir jouer alors qu'ils sont au sommet de leur carrière, des coachs qui veulent coacher, que tout le monde voit ça comme une opportunité - j'estime que ce que nous avons réalisé ces dernières années, en parvenant à faire participer à chaque fois le Nigeria aux grandes compétitions, a permis au basket nigérian et africain de franchir un palier.

"C'est une nouvelle (la nomination de Brown) qui me réjouit vraiment. Il connaît le très haut niveau, c'est évident. Il va nous amener plein d'expérience et de sérieux. C'est aussi une bonne chose pour nos jeunes, pour ceux qui jouent à l'étranger, car Brown apporte avec lui beaucoup de crédibilité."

"J'APPRÉCIE EN TOUT CAS LE FAIT QUE DES GARS ONT ENVIE DE VENIR, CAR IL Y A DEUX ANS, CE N'ÉTAIT PAS DU TOUT LE CAS."
- Al-Farouq Aminu

Al-Farouq a aidé le Nigeria à terminer meilleure nation africaine à la Coupe du Monde de l'an passé en Chine, un classement qui lui a ouvert les portes de la qualification pour les JO de Tokyo.

"C'est toujours un plaisir de représenter mon pays et cela m'amène énormément de fierté."

Il aime aussi l'idée que des joueurs de renom tels que Jahlil Okafor ont déjà manifesté leur désir de rejoindre la sélection nationale pour les JO, qui auront désormais lieu en 2021 à cause de la terrible pandémie de COVID-19.

"C'est bizarre, parce que les joueurs NBA ne s'adaptent pas toujours bien au basket international, mais ils génèrent de la notoriété et ils sont évidemment très talentueux," note Al-Farouq.

"Je ne sais pas si tout se mettra en place comme nous le souhaitons, mais j'apprécie en tout cas le fait que des gars aient envie de venir, car il y a deux ans, ce n'était pas du tout le cas. Ils n'auraient pas fait ce genre de déclaration aussi tôt. L'entendre dire 'Oui, je veux jouer', c'est vraiment super cool."

Retour à l'accueil