En finale du championnat national 2019, Diakité a contribué avec neuf points, sept rebonds et deux blocs en 25 minutes, aidant Virginia à remporter son premier titre national. Diakité avait tourné avec une moyenne de 13 points, 9 rebonds et 2.25 blocs en 33 minutes lors de la March Madness 2019, sans oublier son buzzer beater historique qui a sauvé UVA des mains de Purdue en quart-finale (Elite 8).

En finale du championnat national 2019, Diakité a contribué avec neuf points, sept rebonds et deux blocs en 25 minutes, aidant Virginia à remporter son premier titre national. Diakité avait tourné avec une moyenne de 13 points, 9 rebonds et 2.25 blocs en 33 minutes lors de la March Madness 2019, sans oublier son buzzer beater historique qui a sauvé UVA des mains de Purdue en quart-finale (Elite 8).

L'ancien attaquant guinéen de Virginia, Mamadi Diakité espère passer à l'étape suivante et jouer au niveau professionnel.

Depuis ses débuts en basket-ball dans sa ville natale de Conakry, en Guinée, devenant aujourd'hui un prospect de la NBA dans l'état de Virginia, le parcours de l’ancienne vedette des Cavaliers, Mamadi Diakité a été mémorable. Maintenant, après cinq années de bons et loyaux services dans les milieux universitaires, Diakité est prêt à quitter Charlottesville pour poursuivre ses rêves de jouer au basket professionnel.

"Je veux arriver au [niveau] professionnel", a déclaré Diakité. «C'était mon rêve depuis que j'étais adolescent. Donc, je pense que ce chapitre est à peu près terminé maintenant. Je devrai me concentrer sur [l'avenir]. »

Alors qu'il se prépare pour la NBA, regardons exactement comment Diakité a atteint ce niveau d'élite.

Le parcours de Diakité à Charlottesville

Ayant grandi à Conakry en Guinée, le premier choix sportif de Diakité était en fait le football, pas le basket-ball. Cependant, alors qu'il continuait à grandir, Diakité est finalement passé au basket-ball avec la bénédiction de son père Aboubacar Sidiki Diakité, où sa taille et son athlétisme lui ont permis d'exceller.

"Je ne sais pas quel est le sentiment qui m'a pris ce jour-là, j'ai dit: "Mamadi vient ici. Il est venu et je lui ai dit: Je souhaite, je pense que c'est mieux pour toi de jouer au basket, pas au football. Dans mon cœur, je me suis dit qu'en jouant au football, on pouvait se blesser. Mais comme c'est un garçon qui grandira certainement, je préfère qu'il joue au basket. Il m'a regardé avec curiosité puis il m'a dit: ok papa.", a déclaré Aboubacar Sidiki Diakité lors d'un récent reportage en Guinée. 

Alors que Diakité améliorait ses compétences en basket-ball, il a jeté son dévolu sur les États-Unis, ce qui lui a offert plus d'opportunités non seulement de jouer au basket-ball, mais également de recevoir une éducation de haute qualité.

"Mon père essayait de trouver un moyen pour moi d'arriver ici parce qu'il pensait que c'était un pays où les gens avaient beaucoup d'opportunités", a déclaré Diakité au Cavalier Daily Sports en 2019. "Mais il ne savait pas comment m'envoyer ici."

En fin de compte, avec l'aide de sa grande sœur Adama Diakité qui a créée une page Facebook pour l'occasion afin de présenter au mieux son talent à travers des vidéos et aussi avec le soutien d'un compatriote guinéen Hassan Fofana qui a joué au basket-ball universitaire en Division I, Mamadi Diakité a déménagé aux États-Unis en 2014, précisément à la Blue Ridge School de Saint George, en Virginia.

"Mamadi et moi étions très attachés à nos parents, en particulier à notre père. De plus, nous nous sommes retrouvés sur le lieu de travail après l'école. Par crainte de se blesser et de voir qu'il grandissait, mon père lui a proposé de jouer au basket. Et puis nous avons découvert qu'il aimait le basket et qu'il progressait. À l'époque, vers 2013 et 2014, j'ai compris que sa référence était Hakeem Olajuwon qui était passé du football au basket. Et voici ce qu'il m'a dit: si il y est arrivé, pourquoi pas moi ? C'est le genre de garçon qui était Mamadi. J'ai donc décidé de le soutenir en créant une page Facebook pour lui dès maintenant. Et aussi, je lui ai fait faire des vidéos pour qu'il montre au monde entier ce qu'il peut faire et pour qu'il puisse s'exprimer. Un monsieur du nom de Fofana Hassan m'a contacté. C'est avec lui que nous avons effectué toutes les démarches", a raconté Adama Diakité au sujet du parcours de son frère cadet.

Sous la tutelle du coach Bill Ramsey, Diakité s'est développé en devenant un prospect universitaire très apprécié et talentueux, tournant avec une moyenne de 12 points et huit rebonds par match au cours de sa dernière année de lycée. Il obtiendra alors des offres de plusieurs programmes universitaires de Division I.

"[Diakite est] très talentueux et possède le type de qualités athlétiques, la vitesse et le jump à sa taille qui ne peuvent tout simplement pas être enseignés", a écrit un analyste ESPN dans son rapport de scouting. «Il sera un protecteur de cercle, un défenseur et un finisseur dès le premier jour, mais il a le potentiel de devenir un marqueur plus accompli au fil de sa carrière.»

Le recrutement de Diakité a officiellement été finalisé le 4 août 2015 lorsqu'il s'est engagé avec Virginia dont l'entraîneur-chef est Tony Bennett. Il s'est ensuite reclassé et a rejoint les Cavaliers à l'automne 2015.

"Nous sommes ravis et chanceux d'ajouter [Diakite] à la famille de basket-ball de Virginia cette saison", a déclaré Bennett dans un communiqué de presse après l'engagement de Mamadi. «[Diakite] est un attaquant athlétique avec un gros avantage. Nous attendons avec impatience son développement au cours de sa carrière à UVA.»

Et quelle carrière c'était.

Une carrière exceptionnelle à Virginia

Lorsque Diakité a rejoint le programme de basket-ball masculin de Virginia pour la première fois, il a dû attendre avant d'avoir un temps de jeu sur le terrain. Comme de nombreux autres attaquants de Virginia, Diakité a passé sa première année sur Grounds en tant que redshirt pendant qu'il apprenait la défense de la meute (pack-line defense) sous Bennett et développait son physique sous les ordres de l'entraîneur Mike Curtis.

Après sa première année universitaire (Freshman year), Diakité est devenu un joueur prêt pour les Cavaliers. Il a joué dans plus de 30 matchs au cours des saisons 2016-2017 et 2017-2018, passant en moyenne 14 et 15,6 minutes par match, respectivement sur le parquet. Même dans les premières années de sa carrière à UVA, Diakité a montré son potentiel à la fois en attaque et en défense. Du 10e rang de l'ACC par rapport au nombre de blocs en 2016-17 à 57,7% de réussite aux tirs pendant la saison 2017-18, Diakité était devenu un élément indispensable avec lequel il fallait compter.

La troisième saison du natif de Conakry sur le terrain était vraiment son année de gloire. Après le départ de l'attaquant Isaiah Wilkins, Diakité a été propulsé dans le cinq majeur de Bennett et a joué un rôle essentiel dans la saison historique 2018-19 de Virginia.

Au cours de la saison régulière, Diakité a clairement augmenté son niveau de jeu - il a établi plusieurs records en carrière et a terminé troisième meilleur contreur de l'ACC. Cependant, Diakité a vraiment pris feu lors du tournoi NCAA 2019. Au cours des trois premiers matchs seulement, il a marqué 17 points contre Gardner-Webb, a mené l'équipe avec 14 points contre l'Oklahoma et a enregistré un record en carrière de 11 rebonds contre l'Oregon, un record qu'il a encore battu lors de la saison 2019-2020 avec 13 prises.

Puis, contre Purdue en Elite Eight, Diakité a réussi un buzzer beater inoubliable en fin du temps réglementaire pour maintenir les Cavaliers en vie. "The Shot", comme on a fini par l’appeler, était emblématique. Cela était venu confirmer la croissance, la détermination et la capacité de Diakité à se transcender au moment le plus important. Puis, en finale du championnat, il a contribué avec neuf points, sept rebonds et deux blocs en 25 minutes, aidant Virginia à remporter son premier titre national.

"[Gagner le titre] ne m'avait pas choqué toute cette année jusqu'en séries éliminatoires, a déclaré Diakité. «Donc, pouvoir… réaliser [que] je faisais partie de quelque chose de très spécial est important pour moi. Je viens d'un pays très pauvre, un pays du tiers-monde, et le fait de pouvoir être sur cette scène où tout le monde n'a pas l'expérience était très important pour moi. »

Après une fantastique saison 2018-19, Diakité a envisagé de quitter Charlottesville et s'est engagé dans le repêchage NBA 2019. Cependant, après avoir été exposé à la NBA et reçu des commentaires utiles, il a choisi de retourner en Virginia pour sa dernière saison.

"Je pense que [retirer mon nom du repêchage] était une excellente décision", a déclaré Diakité. « De plus, [j'ai apprécié] de pouvoir aider mon équipe et le personnel et faire partie de quelque chose de spécial cette année encore. Je sais que nous n'avons pas eu la chance de terminer l'année, mais c'était très précieux de le faire. »

S'inspirant des conseils de l'ancienne star de Virginia Malcolm Brogdon, Diakité savait qu'il devait être un «tueur» à son retour pour sa saison senior - c'est ce qu'il a fait. Diakité a mené les Cavaliers en marquant 13,7 points par match et a terminé deuxième de l'équipe en rebonds avec 6,8 rebonds par match - deux records en carrière. Il a également remporté de nombreux honneurs, notamment en étant nommé dans l'équipe défensive All-ACC et dans la deuxième équipe All-ACC de la saison 2019-2020.

Après avoir été un role player pendant si longtemps, Diakité a prospéré lorsqu'on lui a donné l'occasion de prendre le devant de la scène. Avec Diakité à la tête de l'équipe, Virginia a terminé deuxième de l'ACC et a remporté ses huit derniers matchs de la saison. Bien que la saison ait finalement été interrompue en raison de la pandémie de COVID-19, Diakité savait que les Cavaliers étaient prêts à concourir en mars.

"La constance, le leadership, l'esprit de compétition et l'altruisme de Mamadi ont joué un grand rôle dans notre succès cette saison", a déclaré Tony Bennett, mercredi. 

"Nous étions très confiants", a déclaré Diakité. «Nous étions prêts à surprendre le monde et à faire quelque chose de spécial, mais encore une fois, nous devons d'abord respecter ce qui est pour la sécurité.»

Bien que Diakité n'ait pas eu la chance de terminer sa dernière année, sa carrière en Virginia était néanmoins impressionnante. En plus de son succès sur le terrain, Diakité est également diplômé avec une majeure en français (major in french) et une mineure en culture et commerce global, bénéficiant d'une éducation de qualité comme ses parents l'avaient prévu.

"Dans la salle de classe, [Diakité] était évidemment un point focal pour ses camarades de classe, non seulement en raison de sa grande taille et de sa renommée dans le basket-ball, mais aussi en raison de son sourire rapide et lumineux et de son comportement agréable", a déclaré Kandioura Dramé, professeur de français associé et un mentor pour Diakité, aujourd'hui à UVA.

En repensant à son séjour à Charlottesville, Diakité a reconnu l'impact que la communauté de Virginia a eu sur lui.

"Je me souviendrai des gens avec qui je traînais, des fans et du personnel d'entraîneurs", a déclaré Diakité. "Le fait que l'entraîneur [Bennett] m'a donné l'occasion de venir ici, de me faire une offre ... quand je suis arrivé à Blue Ridge ... Je suis un homme différent de quand je suis arrivé ici."

Un regard vers l'avenir

Mamadi Diakité quitte Virginia en tant que héros, champion et un diplômé universitaire

Avec désormais sa carrière universitaire derrière lui, Diakité vise maintenant le repêchage de la NBA 2020. Il a embauché un agent, a reçu des commentaires positifs des équipes et est prêt à contribuer dans n'importe quel rôle qui lui sera confié. Même au milieu d'une pandémie, Diakite continue de développer ses compétences et de se préparer au niveau professionnel tout en pratiquant la distanciation sociale. Par exemple, Diakité a commencé à s'entraîner seul à la John Paul Jones Arena fin mars. Quelque chose qu'il continue de le faire dans la salle de Blue Ridge School.

Avec son impressionnante envergure, son savoir-faire et son talent, Diakité pourrait être un choix de repêchage de grande valeur pour les équipes de la NBA à la recherche d'attaquants ayant un potentiel polyvalent. Cependant, les fans de Virginia devront attendre le 25 juin pour voir si et quand le nom de Diakité sera appelé par le commissaire de la NBA Adam Silver 

En dehors du basket-ball professionnel, Diakité espère également tirer parti de sa plateforme pour aider les communautés pauvres en Afrique. Durant son enfance, il a été témoin de la pauvreté autour de lui. En conséquence, Mamadi Diakité et sa famille ont lancé cette année un projet appelé Mère et Enfant, qui aidera les femmes enceintes en Guinée qui ne peuvent pas payer les frais d'accouchement et de grossesse.

Un compétiteur acharné amoureux des défis 

À l'avenir, Diakité abordera sans aucun doute tous les défis - sur et hors du terrain - avec un sentiment d'optimisme et d'espoir.

"Pour moi, dans les moments difficiles, pouvoir sourire, pouvoir apprécier le positif de tout, qu'il soit négatif ou positif, c'est ma force", a déclaré Diakité. "Et je pense que cela aide beaucoup de gens autour de vous, vos coéquipiers, tout le monde vraiment."

Son père Aboubacar Sidiki Diakité, ancien inspecteur général de santé de la Guinée et Responsable PJ de la fondation Merieux avait également trouvé les mots pour décrire l'état d'esprit de Mamadi, dans un reportage de News Basket Beafrika: "Mamadi aime les situations difficiles où l'on dit qu'il est le plus fort. Même quand je suis dans la voiture et qu'on rencontre un gros camion, il me dit:" Papa, le véhicule qui vient là nous sommes plus fort que lui . Je dis oui. Il dit: si on cogne ce véhicule, nous allons le gâter. Je dis oui. Il dit: allons, on va le cogner. Je dis NON. nous le ferons mais plus tard. Je lui dis que tu es d'accord avec moi? il dit oui "

Mamadi Diakité quitte Virginia en tant que héros, champion et un diplômé universitaire
Mamadi Diakité quitte Virginia en tant que héros, champion et un diplômé universitaire
Mamadi Diakité quitte Virginia en tant que héros, champion et un diplômé universitaire
Retour à l'accueil