Chris Boucher veut revenir encore plus fort avec les Raptors

Le joueur des Raptors de Toronto Chris Boucher a participé à l’Antichambre lundi. Celui qui est au centre de l'histoire d'un épisode de la série 25 d’émotions : l’histoire du bambou a donné de ses nouvelles en période de confinement.

« Ça va bien. On essaie de rester à la maison. C’est quelque chose qu’on ne pensait pas qui allait arriver, c’est un ajustement. On essaie de faire de notre mieux et de rester positif », raconte d’entrée le Québécois, qui en est à sa deuxième saison avec les Raptors.

« Mon équipe m’a donné des poids et haltères alors je peux faire du bench press et des trucs comme ça. Mais pour ce qui est de toucher à un ballon et tirer, c’est plus dur. Il y a des limites à ce que tu peux faire. Ça me manque, mais je vois que les choses deviennent mieux, on voit que ça commence à changer un peu. »

Pour l’instant, la NBA prévoit permettre aux joueurs l’accès au complexe d’entraînement de leur équipe sur une base individuelle à compter du 8 mai, si les autorités le permettent dans les différentes régions. Rien n’est toutefois garanti.

« Je pense au basketball et au sport, ce que ça apporte aux gens qui le regardent. On parle du 8 mai pour l’entraînement, mais il n’y a pas encore de date pour quand on va rejouer. Alors je fais juste essayer de trouver des façons de m’améliorer, de regarder beaucoup de bandes vidéo et je m’améliore de cette façon. On ne peut pas faire grand-chose actuellement », explique Boucher, qui ne manifeste pas de crainte à l’idée de rejouer dans les circonstances exceptionnelles de la pandémie.

« J’aime jouer, j’ai toujours voulu jouer au basket. Si on me donne l’opportunité de jouer et de donner un show, de donner aux gens quelque chose d’autre à regarder à la télé, ça ferait du bien. »

Les Raptors, champions en titre, connaissaient à nouveau une bonne saison, étant deuxièmes dans l’Association Est derrière les Bucks de Milwaukee avant la pause. Boucher y a contribué en prenant une plus grande place.

« Ça m’a ouvert les yeux, pour voir ce que je peux faire. J’avais une bonne saison. Quand je vais revenir, peut-être que je vais avoir les chances d’en montrer encore plus. La dernière fois qu’on a eu un break, j’ai pu améliorer tellement de choses, alors je me dis que peut-être ça va m’aider mentalement et physiquement et que je vais être meilleur que j’étais », dit celui qui préfère ne pas penser déjà à son avenir avec le club puisqu’il en est à la dernière année de son contrat.

« On avait confiance. Gagner un championnat, ça nous a donné beaucoup d’expérience, on a réalisé qu’on était capables de faire beaucoup de choses. Nos stars sont encore meilleures, comme Pascal (Siakam), Fred (VanVleet), OG (Anunoby), Serge (Ibaka), Marc (Gasol)... Tout le monde a pris un step pour devenir meilleur. Maintenant quand tu fais la combinaison de tout ça, ça fait une bonne équipe. »

Retour à l'accueil