Stephen Curry se croyait le premier joueur de la NBA atteint de la COVID-19

La vedette des Warriors de Golden State Stephen Curry a vraiment cru qu'il était le premier joueur de la NBA à avoir contracté la COVID-19.

Dans un essai écrit pour le magazine Time publié jeudi, Curry relate qu'il avait ressenti plusieurs symptômes ressemblant à ceux du virus, ce qui l'avait incité à se faire tester.

Il venait tout juste de revenir au jeu après avoir soigné une blessure à la main gauche qui l'avait tenu à l'écart pendant des semaines quand soudainement il a fait face à la possibilité d'être atteint par le virus qui pouvait le rendre malade et même le tuer, lui et sa famille.

Le 6 mars dernier, Curry écrit qu'il était heureux d'avoir enfin disputé une partie la veille, c'était contre Toronto, mais que les conversations à travers la ligue concernaient surtout le coronavirus.

Curry ajoute qu'il a commencé à se sentir mal. Que la fièvre est montée à 100, puis à 101. C'est à ce moment qu'il a commencé à se questionner s'il pouvait être touché, lui un athlète de l'élite qui venait de surmonter une fracture à une main et deux opérations.

Malade, il a choisi de s'isoler dans sa chambre pour se protéger lui et son entourage face au mal invisible.

Il croyait avoir été le premier joueur  de la NBA positif à la COVID-19, mais les résultats de son test ont été négatifs, c'était cinq jours avant que Rudy Gobert du Jazz de l'Utah soit déclaré atteint du virus, ce qui a entraîné la suspension de la saison de la NBA et une cascade de suspensions des ligues de sports professionnels.

Dans l'attente de ses résultats, Curry s'est volontairement séquestré pour limiter les risques de propagation. 

Depuis l'arrêt des activités de la NBA, Curry et son épouse Ayesha tentent d'aider à nourrir des familles d'Oakland où il réside depuis dix ans. Avec leur fondation, ils parviennent à fournir 300 000 repas par semaine avec l'aide d'autres organismes du milieu.

Retour Ă  l'accueil