Promise Amukamara : «Ezinne Kalu m'a dit que l'Afrobasket est le championnat le plus difficile dans lequel j'aurai jamais joué»

Tous ceux qui ont regardé le match de la finale de l'Afrobasket women 2019 peuvent témoigner du fait que ce fut un match mémorable. L'équipe féminine nigériane de basket-ball - DTigress, espérait défendre son titre après avoir remporté le tournoi de 2015 tandis que le pays hôte, le Sénégal, voulait gagner devant son public.

Promise Amukamara a partagé son expérience lors de sa session Instagram Live avec la NBBF (Nigeria Basketball Federation).

«C'était définitivement un match à retenir. Leurs fans étaient super, très bruyants. Il y avait tellement de gens à l'intérieur et tant de gens à l'extérieur qui essayaient de rentrer. L'environnement était incroyable ... je veux dire ... c'était un super environnement pour jouer. »

Avec 15 000 fans dans la Dakar Arena, la foule a battu le record de la plus grande foule de basket-ball africain. Le record précédent était de 11 500.

Étant sa première finale de l'Afrobasket, Amukamara avait demandé à Ezinne Kalu ce que c'était que de jouer dans l'Afrobasket.

"Elle était comme" c'est le championnat le plus dur dans lequel vous aurez jamais joué ". Elle a dit que c'était très physique, dur et que les arbitres n'allaient pas appeler les fautes régulières. Vous devez donc jouer à travers "

Ayant vécu ce que c'est que de jouer en Afrique et les obstacles qui l'accompagnent, les vétérans de l'équipe et les membres de l'équipe d'entraîneurs ont essayé de préparer mentalement les nouvelles joueuses.

"Aisha, qui est un vétéran, nous a dit qu’elle allait essayer de vous mettre dans la tête, alors nous devons rester concentrés. "Ne faites rien, restez concentré". L'entraîneur nous a dit de ne pas nous inquiéter de ce qui se passait en dehors du match. »

Malgré tous les avertissements, les préparatifs - physiquement et mentalement, Amukamara se souvient encore de l'épreuve que l'équipe a traversée. Pour elle, c'était complètement fou.

«Mais ce que nous avons vécu était un peu fou. Nous avions des fans qui nous lançaient des trucs. Je me souviens être entré dans les vestiaires à la mi-temps, et quelqu'un m'a jeté du sel dans les yeux ... des trucs de sable dans les yeux. Vous savez, juste pour entrer dans notre tête et nous distraire de notre objectif qui était de remporter le championnat. Ouais, les fans étaient fous. Je n'avais jamais vu quelque chose comme ça auparavant. C'était vraiment incroyable.

«Chaque fois que nous avions un temps mort ou quoi que ce soit, chaque fois que nous nous réunissions autour de l'écoute de l'entraîneur, certains fans venaient pour déplacer notre banc, jeter du sable sur le sol. C'était fou. Et les gardes de sécurité qui étaient là n’ont rien fait. C'était très étrange et fou »

Cela a peut-être rendu la victoire plus douce alors que les nigérianes ont gagné sur le score de 60-55, et Ezinne Kalu a été nommée Joueuse la plus utile, à savoir MVP du tournoi. 

Retour à l'accueil