Le retour de la NBA n'enchante pas tout le monde

Il serait faux de croire que tous les joueurs de la NBA ont sauté de joie avec l'annonce possible d'un retour à l'entraînement à compter du premier mai.

Cette annonce de la reprise de l'entraînement, les fans de basketball en rêvent, eux qui aimeraient assister à la fin de la saison régulière et des séries éliminatoires.

George Hill, des Bucks de Miwaukee et candidat au titre du sixième homme, n'est pas nécessairement impatient de reprendre ses activités. Lors d'un appel de téléconférence organisé par la NBA, il a mentionné qu'il y avait des choses plus importantes que le basketball à considérer.

« Je suis un peu 50-50. La vie en elle-même est plus grosse que l'aspect monétaire du jeu. Oui, comme athlètes, nous voulons jouer cette saison. Mais si plus de vies sont menacées, je n’en aurai rien à cirer de la saison. La vie est vraiment plus précieuse que ce jeu que nous jouons. Si on annule la saison, je serai surpris comme athlète, mais je ne pourrai rien y changer. Si on joue, je serai content  d'être de retour sur le terrain. Nous  avons amorcé quelque chose de spécial et j'aimerais bien la terminer. »

« Le monde est plus gros que les amateurs de la NBA. Pour nos partisans, il sera vraiment plaisant de retrouver la saison et de suivre les matchs à la télévision. Mais si c'est une menace à la sécurité et à la santé, on pourrait se demander plus tard si ça en valait la peine. Vaut-il la peine de se mettre en jeu, de mettre sa famille et ses enfants en jeu pour gagner quelques dollars de plus? Pour moi, personnellement, non. »

Les gens ont hâte de revenir à la normalité des choses ou dans une nouvelle normalité, mais les experts préviennent qu'une deuxième vague de ce virus pourrait apparaître à un moment où la première vague est loin d'être sous contrôle.

Un retour au jeu pourrait se faire sans spectateurs dans des villes précises qui pourraient être Las Vegas ou Orlando. Joueurs, entraîneurs, membres de l'organisation, arbitres, commentateurs, ect, pourraient être réunis à un endroit précis où des tests de dépistage seraient régulièrement pratiqués.  Ainsi, on espère que la saison et les séries pourront suivre leur cours.

Le commissaire de la NBA Adam Silver a déclaré que la santé et la protection des joueurs ainsi que du personnel étaient les choses les plus importantes à considérer.

Retour à l'accueil