Encore un pépin entre Masaj Ujiri et DeMar DeRozan

Le président des Raptors de Toronto Masai Ujiri a indiqué que sa relation avec l’ancienne vedette de l’équipe canadienne DeMar DeRozan n’était pas encore complètement rétablie.

Lors d’une entrevue avec Ernie Johnson de TNT, Ujiri est revenu sur les décisions difficiles qu’il avait dûes prendre au terme de la saison 2017-2018. Après un autre balayage encaissé aux mains des Cavaliers de Cleveland et de LeBron James, Ujiri a décidé de remplacer son entraîneur-chef Dwane Casey et il a procédé à la méga-transaction pour obtenir Kawhi Leonard.

Si l’entraîneur-chef a tourné la page sur cette décision, il semble que DeRozan ait encore certaines réticences à l’endroit de celui qui l’a envoyé aux Spurs de San Antonio.

« Je n’oublierai jamais ce que j’ai dû faire avec Casey alors que je suis entré dans son bureau ce matin là. Plusieurs fois, j’aurais voulu changer le scénario ou je me demandais si je faisais la bonne chose. C’était incroyablement difficile alors que Casey est une personne formidable avec qui c’est si plaisant de travailler », a mentionné Ujiri.

« Pour DeMar, j’étais dans un hôtel au Kenya et je marchais vers 4 h ou 5 h du matin afin d’avoir assez de courage pour l’appeler. Je vais toujours m’en souvenir », a-t-il ajouté avant d’enchaîner sur la relation qu’il entretient avec les deux hommes.

« Dans le cas de Casey, tout va pour le mieux avec sa famille et lui. En ce qui concerne DeMar, il y a encore du travail à faire. Mais, avec l’aide de Dieu, tout ira pour le mieux. Je dois continuer à prendre ces décisions difficiles, c’est la réalité du basketball », a enchaîné Ujiri.

Ces décisions ont rapporté des dividendes au plus tôt. Avec Nick Nurse en poste et avec Kawhi Leonard dans leurs rangs, les Raptors de Toronto ont su remporter le dernier Championnat dans la NBA, une première fois dans l'histoire des Toronto Raptors. 

Retour à l'accueil