Les Houston Rockets sont allés gagner chez les Boston Celtics (111-110 a.p.) samedi, portés par les 41 points de Russell Westbrook. C'est la sixième victoire d'affilée de Houston.

Les Houston Rockets sont allés gagner chez les Boston Celtics (111-110 a.p.) samedi, portés par les 41 points de Russell Westbrook. C'est la sixième victoire d'affilée de Houston.

Les Boston Celtics n'avaient plus perdu à domicile, depuis leur revers contre Phoenix (123-119) le 19 janvier. Mais samedi ils ont finalement cédé devant leur public face aux Houston Rockets (111-110 a.p.), deux semaines et demie après une première défaite face à ces mêmes Rockets (116-105), au Texas cette fois.

En pleine bourre en ce moment, les Rockets débutent ce choc à côté de la plaque. Leurs trois pertes de balles et leur 1 sur 7 aux tirs permettent à Boston de prendre logiquement les devants (8-2).

Russell Westbrook et James Harden (21 points à 7/24) décident alors de prendre tout de suite leurs responsabilités. Le duo marque les 14 premiers points de Houston mais Boston a la main mise sur le match. Malgré le 0 sur 4 de Jayson Tatum (32 points à 9/27), Marcus Smart (26 points à 9/22) et Jaylen Brown (22 points à 9/23) lancent un 15-5 qui permet aux Celtics de prendre neuf longueurs d’avance alors que les Rockets finissent eux le premier quart-temps avec sept ballons perdus et 36% de réussite aux tirs (28-19).

Boston sort les barbelés
Les affaires ne s’arrangent guère pour les Texans. Malgré un Westbrook toujours aussi agressif, huit points de Tatum initient un 14-6 de Boston pour démarrer la seconde période (42-25). Alors que Houston continue de faire preuve de maladresse de loin, les Celtics barricadent la raquette.

Westbrook, auteur de vingt points, insiste alors et garde son équipe en embuscade mais à chaque fois que Houston se rapproche des dix points de retard, Gordon Hayward fait mouche de loin. Boston rentre aux vestiaires avec 11 longueurs d’avance alors que Houston enregistre sa première mi-temps la moins prolifique de la saison (56-45).

Les Rockets prennent leur envol
Après leur médiocre 6 sur 22 à 3-points en première mi-temps, les Rockets trouvent enfin leur rythme. Leur défense hausse le ton, ils poussent la balle en transition, et quatre tirs primés de Robert Covington (16 points, 16 rebonds, 3 contres), PJ Tucker (9 points, 13 rebonds) et de James Harden terminent un 13-0 qui leur donne l’avantage pour la première fois du match (66-64) !

Jaylen Brown stoppe l’hémorragie et Boston retrouve son sang froid mais les Rockets sont sur un nuage. Ils ajoutent trois nouveaux tirs de loin, et finissent la période à 7 sur 15, alors que Westbrook continue lui de faire la loi dans la raquette. Il faut tous les efforts de Jayson Tatum pour garder Boston à -3 (81-78).

Les rebonds offensifs, l’arme fatale de Houston
Alors que Russell Westbrook dépasse la barre des 30 points pour la 15e fois lors des 18 derniers matchs, Jayson Tatum enchaîne un tir primé et un drive autoritaire pour ramener Boston à égalité (87-87). L’attaque des Celtics force toutefois beaucoup plus que celles des Rockets. L’impact physique de Houston fait dérailler le jeu de Boston alors que de l’autre côté, Westbrook ou Harden attaquent et servent leurs coéquipiers. Brad Stevens opte même pour une zone 2-3 mais sur la première possession, Danuel House Jr fait mouche à dix mètres pour redonner cinq points d’avance à son équipe (96-91).

Le manque de rigueur des Celtics se retrouve également de l’autre côté du terrain. Leur oubli systématique des écrans retards permettent à House, Tucker et Westbrook de faire une razzia au rebond offensif. Un tir primé de Covington vient d’ailleurs après deux rebonds offensifs alors qu’une claquette dunk pleine de férocité de Russell Westbrook jette un froid dans le TD Garden (101-95).

Boston arrache la prolongation au buzzer !
Boston n’abdique pourtant pas et se met en position d’égaliser avec huit secondes à jouer et trois points de retard. Tucker envoie toutefois Tatum sur la ligne des lancers-francs pour éviter de donner à la star des Celtics une occasion d’égaliser. L’All-Star manque le premier, rate le deuxième exprès et après un cafouillage la balle atterrit finalement dans les mains de Jaylen Brown dans l’axe et derrière la ligne à 3-points, il envoie le match en prolongation au buzzer (104-104) !

Les deux équipes se rendent coup pour coup dans la période supplémentaire mais un dunk de Daniel Theis, bien servi par Tatum, donne une avance aux Celtics (110-109). Boston a plusieurs occasions d’enfoncer le clou mais le score reste inchangé jusqu’à deux lancers-francs de James Harden avec 24 secondes à jouer (111-110). Les hommes de Brad Stevens ont alors la balle de match mais leur possession ne va nulle part. Jaylen Brown parvient toutefois à se créer un tir sur un stepback mais son tir manque la cible et Houston empoche une victoire méritée !

Retour à l'accueil