Touché à la cheville droite à 16 minutes de la mi-temps, Udoka Azubuike est revenu sur le parquet avant la pause, mais il a été limité à 20 minutes par coach Bill Self pour 6 points, 9 rebonds et une interception. Candidat crédible pour le trophée Naismith du meilleur Joueur et pivot national, sans oublier les distinctions individuelles de Big 12 Conference, c'est pour la première fois que le natif de Lagos se blesse cette saison. Avec un excellent bilan global de 26-3 dont 15-1 dans la Big 12, Kansas est à seulement une victoire du titre de champion de la saison régulière de Big 12 Conférence. De son côté, Azubuike devrait logiquement récupérer à temps pour les débuts des play-offs prévus le 11 mars prochain à Kansas City dans le Missouri.

Touché à la cheville droite à 16 minutes de la mi-temps, Udoka Azubuike est revenu sur le parquet avant la pause, mais il a été limité à 20 minutes par coach Bill Self pour 6 points, 9 rebonds et une interception. Candidat crédible pour le trophée Naismith du meilleur Joueur et pivot national, sans oublier les distinctions individuelles de Big 12 Conference, c'est pour la première fois que le natif de Lagos se blesse cette saison. Avec un excellent bilan global de 26-3 dont 15-1 dans la Big 12, Kansas est à seulement une victoire du titre de champion de la saison régulière de Big 12 Conférence. De son côté, Azubuike devrait logiquement récupérer à temps pour les débuts des play-offs prévus le 11 mars prochain à Kansas City dans le Missouri.

Les Jayhawks de Kansas (26-3), n°1 au sondage AP ont réalisé une belle opération en allant s'imposer sur le parquet de Kansas State (62-58), remportant leur 26e victoire de la saison en 29 matchs, ce malgré la blessure à une cheville du pivot senior nigérian Udoka Azubuike, limité à 20 minutes de jeu pour 6 points, 9 rebonds et une interception. Heureusement pour les hommes du coach Bill Self, le meneur senior Devon Dotson a fait le boulot en attaque en inscrivant 25 points à 8/11 au tir en 38 minutes. 

En déplacement sur le parquet de Kansas State (9-20) à trois matchs de la fin de saison régulière de la Conférence Big 12, Kansas n°1 national et leader de Big 12 Conference a souffert pour l'emporter sur le fil du rasoir. 

Lors de leur première rencontre depuis que les Jayhawks et les Wildcats se sont bagarrés dans les tribunes, Dotson a récolté 25 points pour aider le Kansas à absorber la perte du pivot senior nigérian Udoka Azubuike pendant de longues périodes, et les Jayhawks ont tenu le coup pour arracher une victoire de 62-58 Samedi qui leur a donné la possession exclusive de la première place dans le Big 12.

"C'est mon garçon. Nous parlons assez souvent", a déclaré Dotson, interrogé sur le gloussement lors des tirs répulsifs de fin de match. "Je pense que c'est génial. Il n'y a pas eu de gros va-et-vient. C'était un match vraiment difficile, un bon match. C'était bon pour les fans."

C'était encore mieux pour les Jayhawks (26-3, 15-1) lorsque Baylor, numéro 2, a perdu contre TCU pour leur donner une avance d'un match en championnat. Les Jayhawks sont casiment assurés de remporter le titre de la saison régulière de Big 12 Conference. 

"Cela nous a permis de jouer beaucoup mieux", a déclaré l'entraîneur du Kansas, Bill Self, avec un sourire. "Cela montre que lorsque des équipes sont réunies et jouent avec un avantage, différentes choses peuvent se produire."

Azubuike a terminé avec six points et neuf rebonds en jouant seulement 20 minutes après s'être fait mal à la cheville dans les premières minutes. David McCormack est sorti du banc pour marquer neuf points à sa place, aidant le Kansas (26-3, 15-1) à se rapprocher du titre de la saison régulière de Big 12.

"Vous savez, il est revenu et a joué, bien qu'il n'ait pas été efficace. Il est revenu et a joué", a déclaré Self à propos de son candidat pour le titre du meilleur Joueur national de l'année (Naismith Trophy), qui venait de connaître une grosse semaine de victoires contre Baylor et l'Oklahoma State. "J'imagine qu'il ira bien."

Diarra a marqué 15 points et Xavier Sneed et Makol Mawien avaient 13 chacun pour les Wildcats (9-20, 2-14), qui ont été maintenus sans production offensive pendant près de 5 minutes en fin de match. Cela a permis au Kansas de marquer huit points d'affilée et d'ouvrir une partie de 48 matchs, puis de conserver sa 11e victoire lors des 12 dernières rencontres.

"Nous étions prêts à jouer", a déclaré Bruce Weber, entraîneur de Kansas State. "Nous avons participé."

Quant aux colères persistantes de janvier, elles se sont évaporées lorsque les équipes se sont rencontrées au milieu du parquet après l'hymne national et se sont serré la main. C'était le dernier acte en mettant derrière eux leur bagarre, lorsque plusieurs coups de poing ont été lancés et que le pivot angolais des Jayhawks Silvio De Sousa - qui purge toujours une suspension - a failli balancer un tabouret sur un joueur du Kansas State.

"De toute évidence, le premier s'est terminé dans un moment pas spécial. Nous voulions nous assurer que celui-ci commençait par un moment positif", a déclaré Weber, "et nous pouvons aller de l'avant maintenant. Vous vous inquiétez du jeu et de la façon dont il se joue."

Les Jayhawks ont rapidement perdu une avance de neuf points une fois le match basculé, mais leur élan s'est ralenti quand Azubuike s'est fait mal en tenant sa cheville droite avec 16 minutes à jouer dans la première période. Le coaching statt de l'équipe a passé quelques minutes avec le big men nigérian avant de l'aider dans les vestiaires, et Kansas State a profité de son absence pour prendre la tête.

Azubuike est revenu avec 9 minutes à jouer, mais les Jayhawks n'ont pas pu secouer les Wildcats et menaient seulement 35-34 à la pause.

Ils ont finalement mené pour la première fois depuis la première minute au début de la seconde période, et l'équip du coach Weber a même poussé l'avance à quatre points à quelques reprises. Mais malgré un Azubuike qui boitille toujours, les Jayhawks ont reculé même quelques minutes plus tard, et il y avait encore 48 points quand Dotson a fait deux fautes à 6:54 minutes du buzzer. 

Les Jayhawks, qui à ce moment-là étaient à 3 sur 13 au-delà de l'arc, ont finalement obtenu un panier à 3-points de Christian Braun pour creuser l'écart. Puis, après que Mike McGuirl a raté un tir 3-points à l'autre bout du terrain, Dotson a ouvert la voie pesque en fin de possession sur un lay-up, permettant à Kansas de creuser l'écart à 56-48 au dernier temps mort de la télévision.

Les Wildcats ont finalement mis fin à un run de 8-0 lorsque Diarra a obtenu un lay-up à 2:30 minutes du buzzer, mais les Jayhawks ont continué à trouver des réponses sur le tronçon, leur permettant de s'accrocher à leur neuvième victoire consécutive à l'extérieur. 

"Je ne pense pas que les deux équipes aient joué particulièrement bien offensivement", a déclaré Self. "Je pense que les deux équipes ont bien défendu. Nous avons bien contrôlé le rebond. Notre défense sur les tirs de premiere intention était plutôt bonne. Cela nous a donné une chance."

Retour à l'accueil