NCAA : Joel Ayayi permet à Gonzaga de se qualifier pour la finale de West Coast Conference

Sous l'impulsion du franco-beninois Joël Ayayi dont la la soeur aînée évolue en équipe de France, l’université de l’Etat de Washington va disputer sa 23e finale de conférence d’affilée.

À Gonzaga, un Français peut en cacher un autre… Aux côtés d’un très bon Killian Tillie (19 pts, 10 rbds), Joël Ayayi sort de sa boîte dans le « money time » pour permettre à Gonzaga de s’imposer 81-77 face à San Francisco. Au passage, les Bulldogs décrochent leur ticket pour la finale de la WCC (West Coast Conference). Une habitude pour eux puisqu’il s’agira demain de leur… 23e finale de conférence de suite !

Mais que ce fut compliqué puisque le score était toujours de 69-69 à quatre minutes de la fin après un incessant chassé-croisé. Moment choisi par le franco-beninois Ayayi pour s’illustrer puisqu’il va inscrire huit des neuf points de son équipe pour lancer un 9-3. D’abord avec un floater dans le trafic, puis ensuite sur un « step back » à quatre mètres avec son défenseur qui mord dans la feinte. Il termine son coup de chaud par un drive main gauche, et c’est finalement Tillie, aux lancers, qui va assurer la victoire compliquée de Gonzaga.

Auteur de 12 de ses 14 points en seconde mi-temps, Joël Ayayi assure qu’il ne s’est soudainement pas réveillé. « J’ai simplement apporté ce dont l’équipe avait besoin à ce moment-là. À chaque fois que j’ai la balle, j’ai besoin de créer quelque chose, et j’essaie de donner le meilleur de moi-même. »

Considéré comme l’un des favoris pour le titre NCAA, Gonzaga affiche un bilan de 30 victoires pour 2 défaites, et en finale de la WCC, les Bulldogs défieront Saint Mary’s, vainqueur de BYU à la dernière seconde (51-50) !

Retour à l'accueil