Miami s'offre les Bucks de Milwaukee, les Rockets surpris à New York, Gorgui Dieng en double-double

Le Miami Heat a dominé Milwaukee (105-89), le leader de la conférence Est, lundi. New York s'est imposé face à Houston (125-123) et Utah a gagné à Cleveland (126-113).

Quatrième de la conférence Est, le Miami Heat s'est imposé lundi face aux Milwaukee Bucks (105-89), les leaders de cette même conférence. Ces derniers restaient sur une série de six victoires et n'avaient plus perdu depuis le 13 février. C'est la neuvième défaite des Bucks cette saison.

Miami a comme souvent été très adroit au shoot à trois points (18/37), et sa stratégie visant à fermer la raquette à Giannis Antetokounmpo, la star des Bucks, a parfaitement fonctionné. Dans les rangs des Bucks, personne n'est en effet parvenu à prendre le relais du «Greek Freak», qui, fait rare, a pris plus de rebonds (15) qu'il n'a mis de points (13). A l'image d'Antetokounmpo, rarement apparu autant en difficulté cette saison, l'équipe de Milwaukee, Khris Middleton en tête (12 points, à 4/16 au shoot), a été en perdition (40,7% de réussite aux tirs, 20,6% à trois points).

Si la première période a été équilibrée (53-52 pour Miami), le Heat a ensuite pris les devants, menant de onze points après le troisième quart-temps (81-70) et n'étant par la suite plus menacé au score. Jimmy Butler et Jae Crowder (18 points) ont été les meilleurs marqueurs de l'équipe floridienne, bien épaulé par Goran Dragic (15 pts), Bam Adebayo (14 points et 13 rebonds), Kendrick Nunn (13) et Kelly Olynyk (11). Du côté de Milwaukee, Brook Lopez a été le plus en vue, avec ses 21 points.

Houston surpris par New York
Les Houston Rockets, qui restaient sur six victoires consécutives, donnant l'impression d'avoir trouvé du liant dans leur jeu et solidifié leur défense, sont retombés dans leurs travers, en s'inclinant chez les New York Knicks (125-123), soucieux de finir le plus dignement possible une saison cauchemardesque.

Ce revers n'a pas tenu à grand-chose, mais le réveil de Houston fut trop tardif, après un retard de 21 points au troisième quart-temps. James Harden a eu beau marquer 35 points, presque la moitié l'a été sur lancer franc. Assez maladroit, il a fini à 8/22 aux tirs dont 3/13 à trois points. Russell Westbrook, auteur d'un énorme dunk pour réduire l'écart à 121-119, a manqué le shoot égalisateur. Il a fini à 24 points et neuf rebonds. Chez les Knicks, R.J. Barrett s'est distingué, avec 27 points. Frank Ntilikina, lui, a joué 29 minutes, inscrivant 11 points et distribuant quatre passes.

20 points pour Gobert avec Utah
Cinq autres matches ont eu lieu lundi. L'Utah Jazz est allé gagner chez les Cleveland Cavaliers (126-113), porté par les 28 points de Bojan Bogdanovic. Rudy Gobert a également apporté sa contribution à la victoire du Jazz, en marquant 20 points (plus neuf rebonds et cinq contres). Les Chicago Bulls ont battu les Dallas Mavericks (109-107), qui étaient privés de Kristaps Porzingis et Seth Curry. De retour de blessure (pouce), Luka Doncic a fait ce qu'il a pu pour les «Mavs», mais ses 23 points et neuf passes n'ont pas assez pesé. Coby White a été le meilleur marqueur des Bulls. Adam Mokoka, lui, a marqué quatre points en 19 minutes.

Les Indiana Pacers se sont imposés chez les San Antonio Spurs (116-111), enchaînant une quatrième victoire d'affilée. Malcolm Brogdon (26 points) et T.J. Warren (23 pts) ont été les principaux artisans du succès des Pacers. Enfin Portland et Memphis ont signé les gros scores de la soirée. Les Trail Blazers, toujours privés de Damian Lillard, ont gagné chez l'Orlando Magic (130-107), avec 41 points de C.J. McCollum. Evan Fournier a inscrit 13 points pour Orlando. Les Grizzlies ont, eux, corrigé les Atlanta Hawks (127-88), avec neuf joueurs à au moins dix points, dont Gorgui Dieng (17 points et 10 rebonds).

Retour à l'accueil