Miami remporte le derby Floridien en battant Orlando

Grâce à 22 tirs longue distance réussis, un record de franchise, Miami est venu à bout d'Orlando (116-113) grâce aux 27 points de Duncan Robinson. Evan Fournier a lui terminé à 17 points, à 6/9 au tir.

"Si vous aviez fait un sondage sur Duncan Robinson auprès de tous les joueurs NBA avant le camp d’entraînement, je pense que 70% de la ligue ne savait pas qui il était." Mais ça, c’était avant… Interrogé sur la révélation du Heat depuis le début de saison, son entraîneur Erik Spoelstra a confirmé à quel point personne, en dehors de la franchise floridienne, ne s’attendait à voir le shooteur de 25 ans exploser, pour sa deuxième saison dans la grande ligue.

Mercredi soir, pour sa 56e titularisation de la saison (en 61 matchs), celui qui n’avait débuté qu’une seule rencontre (en 15 apparitions) lors du dernier exercice a confirmé qu’il était un des meilleurs tireurs de la NBA à longue-distance. Auteur de 27 points, à 9/12 à 3 points, l’ancien de Michigan, troisième au classement du nombre de 3 points inscrits (225), derrière James Harden (261) et Buddy Hield (229), a grandement participé au festival de tirs primés qui s’est déroulé à l’American Airlines Arena, où Miami a fini par dominer Orlando (116-113).

Car le Heat a battu son record de tirs à 3 points inscrits (22, sur 44 tentés), et, pour la deuxième fois dans l’histoire de la NBA, deux joueurs ont inscrits au moins 8 tirs à 3 points lors d’une rencontre de saison régulière. Et ce grâce à Terence Ross, l’arrière du Magic, meilleur marqueur du match (35 points, à 8/10 à 3 points). Evan Fournier en a pour sa part inscrit 3 (sur 4), pour 17 points au final, alors que son complice Nikola Vucevic a lui terminé avec un double-double (22 points et 16 rebonds).

Les joueurs du Magic auront donc jusqu’au bout perturbé leurs hôtes, qui ont également pu compter sur Goran Dragic (25 points, à 5/9 à 3 points, et 9 passes) pour remporter ce derby, et s’adjuger cette série face à leurs "voisins" trois victoires à quatre, une première depuis la saison 2015-2016. Le Heat (40 victoires-22 défaites) consolide ainsi sa quatrième place au classement d’une conférence Est dont Orlando (27-35) est toujours huitième et virtuel dernier qualifié.

Retour à l'accueil