Les Lakers piégés au Staples Center par les Nets

Emmenés par un très bon Dinwiddie, les Nets ont pris le meilleurs sur les Lakers de justesse (104-102). Anthony Davis manque un shoot à 3 points au buzzer.

Pour la troisième fois de la saison, les Lakers ont chuté face à une équipe avec un bilan inférieur mardi soir au Staples Center. Des Nets privés de leurs deux superstars, Kyrie Irving et Kevin Durant, qui viennent de remercier leur entraîneur, Kenny Atkinson, remplacé par Jacque Vaughn, et l’ont tout de même emporté 104-102 à Los Angeles. "On doit juste s’améliorer", regrettait ensuite LeBron James (29 points, 12 rebonds et 9 passes), meilleur marqueur du match devant Anthony Davis (26 points et 8 rebonds).

Un duo épatant deux jours plus tôt face aux Clippers, mais qui a craqué dans les dernières secondes contre Brooklyn. A moins de 30 secondes du buzzer, c’est d’abord James qui a manqué la balle d’égalisation sur un lay-up dans le trafic. Les Lakers ont finalement récupéré le ballon et obtenu une balle de match sur un tir ouvert à 3 points. Mais Davis, auteur d’un 4/7 dans l’exercice jusqu’alors, était cette fois trop court.

"Anthony venait juste de mettre deux 3 points. Je pensais que le match était gagné", confiait ensuite leur entraîneur Frank Vogel. Ses hommes ont donc manqué leur come-back, eux qui accusaient onze longueurs de retard à six minutes de la fin. "Même si c’était serré, je pense qu’on s’est réveillé un peu trop tard", regrettait Avery Bradley, l’un des héros du succès dans le derby de Los Angeles dimanche.

Une aubaine pour les Nets, emmené par la paire Dinwiddie-LeVert (23 et 22 points), qui signent un troisième succès de rang et restent bien installés au septième rang de la conférence Est après cette victoire face au leader de l’Ouest. Et qui ont pu compter sur leur Frenchie Timothé Luwawu-Cabarrot, auteur de 13 points en sortie de banc, dont 11 dans un troisième quart où les visiteurs auront donc construit leur succès.

Retour à l'accueil