Les Clippers s'imposent facilement face au Thunder

Les Clippers de Kawhi Leonard (25pts) n'ont pas eu à forcer pour venir à bout du Thunder (94-109), limité à 42% de réussite au tir.

À l’image de leur victoire écrasante face aux Nuggets vendredi dernier, les Clippers débutent cette rencontre avec sérieux et intensité.

La balle bouge en attaque, leur défense ne fait aucun cadeau au Thunder, et derrière huit points de Kawhi Leonard, ils passent un 14-4 à leur adversaire pour prendre 12 longueurs d’avance (26-14). L’entrée de Dennis Schröder (24 points) permet à OKC de sortir la tête de l’eau, mais l’autre sixième homme de la soirée, Lou Williams, prend feu pour finir le quart-temps et il marque neuf points pour enfoncer le clou (38-27) !

Kawhi Leonard donne le ton
Le meneur allemand, bien épaulé par Chris Paul et Shai Gilgeous-Alexander, confirme cependant son bon passage. Les trois compères de la base arrière marquent 13 points de suite pour ramener leur équipe sur les talons des Angelenos (43-42). Les Clippers haussent alors le ton en défense, provoquent de nombreux ballons perdus, et le duo Leonard – George lance un 14-0 qui permet à L.A. de rentrer aux vestiaires avec 12 longueurs d’avance (59-47).

Discrets et maladroits en première mi-temps, Paul George (16 points) et Chris Paul reviennent tous deux sur le terrain en étant beaucoup plus agressifs. Les neuf points du premier nommé en cinq minutes font mieux que les passes décisives du second et l’écart enfle un peu plus (69-53). Chris Paul insiste toutefois et termine un 7-0 par un caviar pour Nerlens Noel et un 3-points en tête de raquette pour ramener OKC sous les -10 (69-60).

OKC jamais en mesure d’inquiéter les Clippers
La réponse des Clippers ne se fait pas attendre. Cinq points de suite de Kawhi Leonard lance un 10-1 qui remet le Thunder dans les cordes (79-61). Le momentum de Los Angeles est stoppé par une légère entorse de la cheville de Montrezl Harrell mais le Thunder n’en profite pas et se trouve à -19 avant le dernier quart temps (89-70).

Le dernier quart-temps n’est qu’une formalité pour les hommes de Doc Rivers qui confirment leur bonne forme du moment et leur invincibilité avec un effectif complet. Après la gifle reçue à Milwaukee, le Thunder n’a jamais été mesure de relever la tête cette nuit face à un autre prétendant au titre. Ils devraient toutefois pouvoir retrouver le chemin de la victoire lors de leurs deux prochains matchs à Detroit et à New York.

Retour à l'accueil