Les Celtics gagnent à Indianapolis et se qualifient pour les Playoffs

Pour la sixième année de suite, les Celtics seront en Playoffs NBA. Boston a validé son ticket contre Indiana (114-111) avec notamment un Tatum à 30 points.

Boston a joué avec le feu à Indiana mais a décroché un précieux succès (114-111) sous l’impulsion de Gordon Hayward (27 points, 10 rebonds, 5 passes décisives) et Jayson Tatum (30 points).

Boston a renoué avec la victoire sur le parquet d’une équipe en forme ces derniers temps. Même si tout n’a pas été parfait, les C’s ont su gérer les trois quarts du match et ont assuré l’essentiel malgré une belle frayeur sur la fin.

Les Celtics font forte impression dès le début de la rencontre, prenant rapidement leurs distances grâce aux relais de Gordon Hayward (13 points en premier quart-temps), Kemba Walker, Daniel Theis ou encore Semi Ojeleye, qui offre 11 longueurs d’avance à Boston d’un tir derrière l’arc (17-28). Le 3-points de Justin Holiday suivi du dunk de Domantas Sabonis remettent du baume au cœur des locaux après 12 minutes (22-30).

Le tandem Hayward-Tatum aux commandes
Jayson Tatum assure les arrières des C’s avec un panier en transition, un tir à mi-distance puis un 3-points qui force Nate McMillan à arrêter le jeu (26-37). Victor Oladipo met fin à un 11-2 d’un 3-points difficile mais Tatum lui répond dans la foulée avec deux paniers à 3-points pour pointer à 20 points et offrir 15 longueurs d’avance aux siens (33-48).

Tatum sur le banc, Oladipo en profite pour lancer son match et ramener Indiana dans le coup avant la pause. L’arrière est le principal artisan d’un 11-2 avec deux missiles à 3-points qui ramènent les Pacers à 48-52. Boston s’en tire à +9 après un 3-points de Marcus Smart et un lay-up de Theis, mais tout reste à faire (50-59).

Les troupes de Brad Stevens s’attellent ainsi à reprendre 17 points d’avance en moins de cinq minutes, sous l’impulsion de Hayward et Theis (58-75). Marcus Smart prend la suite d’un tir en tête de raquette avant de laisser le soin à Walker et Theis, ouvert dans le corner à 3-points, de porter la marque à 66-85 à l’approche du dernier acte.

Un 21-2 qui a failli tout changer
Rien ne semble pouvoir inquiéter les C’s, toujours à +16 à 7 minutes de la fin suite à deux paniers signés Enes Kanter et Hayward (86-102). Dos au mur, les Pacers vont pourtant réussir un improbable comeback, à la faveur d’un 21-2. TJ Warren lance le mouvement repris par Oladipo qui enchaîne quatre tirs de suite dont deux missiles à 3-points. Warren dans le corner et Sabonis, d’un 2+1, parachèvent la démonstration qui offre alors trois points d’avance aux Pacers (107-104).

Les Celtics auraient pu craquer, mais s’en remettent alors au sang froid de Theis à 3-points, à l’agressivité de Tatum qui finit au cercle et à la malice de Smart, également près du cercle (109-111).

Après deux ratés de Victor Oladipo, Domantas Sabonis ramène les Pacers à 111-112, mais Marcus Smart ne tremble pas derrière aux lancers-francs. La dernière tentative désespérée de Justin Holiday ne donne rien et Boston décroche là un succès important pour la suite des hostilités (111-114).

Retour à l'accueil