Le Jazz écœure Boston

Derrière 25 points de Mike Conley Jr et une défense intraitable, qui a limité les Celtics à 36% de réussite aux tirs, le Jazz enchaîne une quatrième victoire de suite sur le parquet de Boston (99-94).

Les deux équipes entament le match en feu en marquant un total de sept tirs primés en quatre minutes. Les Celtics continuent sur cette lancée et trois tirs primés de suite de Marcus Smart (29 points) lancent un 11-2 qui donnent 11 points d’avance à Boston (27-16).

Le Jazz se ressaisit toutefois et finit le quart-temps en trombe. Joe Ingles réveille la défense au large de son équipe et Mike Conley Jr agresse la défense adverse. Il marque neuf points et permet à son équipe d’infliger un 14-2 aux locaux pour reprendre l’avantage (30-29).

Le renouveau de Mike Conley Jr
Quin Snyder insiste alors avec Conley et son deuxième cinq, et Utah enfonce le clou dès le début de la deuxième période. Le Jazz, grâce à Mike Conley, Joe Ingles, Georges Niang et Jordan Clarkson, enchaîne les tirs de loin alors que Tony Bradley domine près du cercle et l’écart atteint les 16 longueurs (59-43) !

Marcus Smart, auteur de 15 points dans cette première mi-temps, stoppe l’hémorragie mais le 13e 3-points du Jazz, signé Donovan Mitchell, sur leur 21e tentative maintient Boston à distance à la pause (62-49).

Boston passe en zone
Au retour des vestiaires, le jeu se durcit considérablement. Les pourcentages de réussite dégringolent alors que les pertes de balle suivent la courbe inverse. À ce petit jeu, c’est Boston et sa défense de zone qui reprend l’ascendant. Sous l’impulsion de Marcus Smart et de Kemba Walker, les Celtics passent un 11-0 à leur adversaire pour revenir à -5 (65-60).

Il faut un tir de loin de Royce O’Neale et deux dunks de Rudy Gobert, jusqu’ici discret, pour relancer Utah (73-64). Les cinq dernières minutes sont alors dominées par les deux défenses. Les points se font rares mais deux tirs difficiles de Jordan Clarkson dans la dernière minute du quart-temps redonnent 13 points d’avance aux visiteurs (79-66).

Mike Conley et Rudy Gobert terminent le boulot
Un tir primé de Bojan Bogdanovic porte l’écart à +14 mais le Jazz perd son sérieux. Ils enchaînent quatre pertes de balle consécutives et Boston revient sous la barre des dix points (87-78). C’est Mike Conley Jr qui prend alors ses responsabilités pour stabiliser son équipe. Il marque sept points, et offre un caviar à Rudy Gobert pour mettre les Celtics dans les cordes (96-82).

Jayson Tatum et Kemba Walker, alors à 12 sur 36 aux tirs, tentent de lancer un baroud d’honneur de Boston mais la présence de Rudy Gobert près du cercle et la maladresse de loin des Celtics permettent au Jazz d’empocher une victoire convaincante qui les replace dans le Top 4 de la conférence Ouest.

Retour à l'accueil