Killian Hayes se déclare pour la NBA Draft 2020 comme un choix potentiel du premier tour

L'ex-meneur de Cholet, Killian Hayes, qui évolue depuis cette saison à Ulm (Allemagne) a annoncé vendredi à ESPN qu'il se présenterait à la prochaine draft NBA. Le joueur natif des états-unis dont l'agent est le Centrafricain Yann Balikouzou est le seul français particulièrement bien placé pour être choisi au premier tour, probablement dans les 10 premiers selon les différentes Mock Draft. Ses compatriotes français, Killian Tillie (Gonzaga), Joel Ayayi (Gonzaga) et Théo Maledon (Lyon Asvel) devraient au mieux être des choix de la fin du deuxième tour, ce en dépit de tout le bruit médiatique de l'hexagone même si tout dépendra des besoins des différentes équipes. 

Le meneur de jeu Killian Hayes, grand espoir français qui évoluait jusqu'ici à Ulm en Allemagne, se présentera à la prochaine draft NBA, prévue le 25 juin au Barclays Center à Brooklyn, a-t-il annoncé vendredi à ESPN. "J'ai envoyé les papiers au bureau de la Ligue et je suis aux anges", a écrit Hayes dans un email adressé au média américain, qui le place à la 10e place dans sa projection pour cette bourse annuelle de joueurs issus de l'université, du lycée ou de pays étrangers.

Agé de 18 ans, le joueur né aux Etats-Unis à Lakeland (Floride) est le fils de DeRon Hayes, qui a joué dans le Championnat de France à Cholet. Killian (1,96 m), formé dans ce même club, y a joué ses deux premières saisons en pro, avant de rejoindre l'été dernier Ratiopharm Ulm où il tournait à 12,8 points, 6,2 passes, 1,5 interception en 27 minutes de moyenne en Eurocoupe, avant que le coronavirus ne stoppe la saison.

Avec Maledon, Ayayi et Tillie,  des choix probables du deuxième tour. 
Champion d'Europe des moins de 16 ans en 2017 avec les Bleus (MVP de la compétition), vice-champion du monde des moins de 17 ans en 2018, Hayes a en revanche refusé sa sélection à l'Euro des moins de 20 ans à l'été 2019. Il avait été suspendu six semaines par la commission de discipline de la Fédération française. Hayes sera le troisième Français drafté avant ses dix-neuf ans, après Frank Ntilikina (8e en 2017 par New York) et Sekou Doumbouya (15e par Detroit en 2019), lors de la grand-messe dont le lieu et la date pourraient changer en raison de la pandémie de coronavirus.

Mais il ne sera pas le seul "frenchie" puisque Théo Maledon, le meneur de l'ASVEL (18 ans lui aussi) et les joueurs de Gonzaga University, Joel Ayayi et Killian Tillie s'y présenteront également même si ils n'ont clairement pas le même stock de Kilian Hayes qui nous fait penser aux talents d'un certain Manu Ginobili.

Malgré tout le bruit médiatique dans l'hexagone autour de Théo Maledon qui nous fait plus penser à Frank Ntilikina, ses côtes ont depuis baissé considérablement et devrait être au mieux un choix du second tour, la même chose pour l'ailier-fort de Gonzaga Killian Tillie dont la santé fragile et les carences défensives ne devraient pas jouer en sa faveur. Ajouter à cela le manque de régularité dans sa saison senior. Tillie devrait au mieux être un choix de la fin du second tour, tout comme son coéquipier le franco-beninois Joel Ayayi qui a tout de même montré de très belles choses dans les dix derniers matchs des Bulldogs cette saison. 

Retour à l'accueil