Les Lakers s'en sortent bien sur le fil du rasoir face à un Jayson Tatum monumental

Les Lakers ont pris leur revanche sur les Celtics au terme d'une véritable guerre des tranchées (114-112). Jayson Tatum a été monstrueux (41pts) mais a manqué le tir de la gagne. LeBron James (29pts) et Anthony Davis (32pts) ont comme d'habitude répondu présent.

Horaire inhabituel pour une affiche toujours aussi spéciale et historique. Ça n’a pas l’air de déranger les Lakers, visiblement décidés à laver l’affront du Martin Luther King Day et qui démarrent fort : 12-3 après quatre minutes. Les Celtics souffrent dans la peinture mais font bloc pour recoller au score (16-14).

L’adresse retombe, tout comme le rythme. Jusqu’à ce que Rajon Rondo et Kyle Kuzma n’entrent en jeu. Très actif, le meneur régale le public avec une merveille de passe dans le dos avec rebond pour Anthony Davis. Quant à l’ailier, il n’hésite pas à agresser (avec réussite) le cercle. Ce qui permet à Los Angeles de mener après douze minutes : 28-19.

Le show Jayson Tatum
Alors que les Lakers conservaient un écart d’une dizaine de points grâce, notamment, à un banc efficace, Boston s’en est remis à un Jayson Tatum des grands soirs pour combler progressivement son retard. Inarrêtable de loin comme de près, l’ailier All-Star inscrit 18 unités dans le quart-temps, faisant vivre un enfer à ses défenseurs. Grâce à lui, les Celtics ne sont menés que de deux points à la mi-temps (56-54).

Dès le retour des vestiaires, Boston prend pour la première fois les commandes d’un match où l’adresse est enfin au rendez-vous. En défense, les Lakers souffrent. Ils laissent de nombreux 3-points ouverts aux Celtics, qui ne se font pas prier pour les convertir. Et grâce à un Jayson Tatum toujours aussi bouillant, ils s’échappent (69-62). Les joueurs de Los Angeles ont beau se relayer, personne ne parvient à freiner « Jay ».

Les Lakers s'en sortent bien sur le fil du rasoir face à un Jayson Tatum monumental

Le réveil d’Anthony Davis (16 points sur la période) et l’arrivée des remplaçants permettent toutefois aux « Purple and Gold » de refaire l’intégralité de leur retard (79-79). L’impact de Rajon Rondo et Kyle Kuzma est toujours aussi important dans cette rencontre. À noter également les bonnes séquences défensives de « Kuz » sur Tatum, qui totalise 37 points après trois quarts-temps mais qui n’aura inscrit aucun panier après le retour en jeu de son homologue californien. Au tableau d’affichage, l’égalité est parfaite entre les deux équipes (87-87).

Fin de match au couteau
Ce dernier acte promet d’être tendu. Défense et intensité sont de sortie dans une ambiance digne des playoffs. Au rebond, Dwight Howard ne lésine pas sur les efforts et fait beaucoup de bien à sa formation, qui repasse devant (99-96). Défensivement, Lakers et Celtics sont à fond et les deux équipes éprouvent toutes les peines du monde à inscrire un panier.

À trois minutes du terme, Jayson Tatum égalise à 105 partout. En phase avec son tir extérieur mais plus en difficulté à l’intérieur, Anthony Davis lui répond et marque à 3-points, avant que Gordon Hayward puis Jaylen Brown ne remettent Boston devant à 90 secondes du terme (110-108) ! Après avoir provoqué une faute, LeBron James ne convertit qu’un seul de ses lancers francs. Mais, au rebond, « AD » se bat bien et récupère le raté de son coéquipier, alors que les arbitres ont revu la situation. Balle pour les locaux.

38 secondes à jouer. Défendu par Jaylen Brown, LeBron James réussit un fadeaway de toute beauté pour redonner l’avantage à Los Angeles (111-110). Dans la foulée, les Celtics s’emmêlent et perdent le ballon, provoquant l’ire de Brad Stevens qui récolte une faute technique. Problème : Anthony Davis ne sanctionne pas les « Cs ». Sur la remise en jeu, le « Brow » prend la faute et se reprend en convertissant, cette fois-ci, ses deux lancers (113-110).

Quelques instants plus tard, les Angelenos commettent eux aussi une faute sur Grant Williams, qui ne tremble pas avec un 2/2 sur la ligne (113-112). Anthony Davis retourne ensuite aux lancers mais n’en transforme qu’un seul (114-112). Jayson Tatum aura bien la possibilité d’égaliser mais Kentavious Caldwell-Pope, martyrisé toute la soirée par le All-Star, provoque la faute offensive de ce dernier. Victoire des Lakers au terme d’un match qui aura tenu toutes ses promesses (114-112) !

Encore une fois énorme, le duo LeBron James (29 points, 8 rebonds, 9 passes) – Anthony Davis (32 points, 13 rebonds) aura guidé Los Angeles vers la victoire. Les apports de Kyle Kuzma (16 points, avec un plus/minus de +17) et Rajon Rondo (5 interceptions, avec un plus/minus de +16) auront également été précieux tout au long de la rencontre. Du côté des Celtics, Jayson Tatum aura tout tenté avec ses 41 points mais il pourra regretter sa fin de match discrète au scoring. Boston aura l’occasion de se relancer dans deux jours à Portland tandis que les « Purple and Gold » tenteront, dans le même temps, d’engranger un 6e succès d’affilée face aux Pelicans.

Retour à l'accueil