Les Blazers se relancent face à Miami

Pour son premier match avec Miami, Andre Iguodala a connu la défaite contre Portland (115-109) avec notamment un Damian Lillard à 33 points.

Ciblé en défense par les Blazers qui l’attaquent sans répit, Duncan Robinson réplique cependant par son adresse. Le participant au prochain concours de tirs à 3-points est fidèle à sa réputation en inscrivant 12 des 14 premiers points du Heat, le tout à 4/5 après un airball initial. Portland tient le coup avec un 8/11 aux tirs pour ouvrir le bal. Trevor Ariza et Carmelo Anthony montrent la voie, avec 15 points en premier quart-temps pour le champion 2009.

Mais le Heat reste tout près avec un alley-oop de folie pour Derrick Jones Jr. qui écrase tout sur Wenyen Gabriel et Goran Dragic qui apporte 10 points en moins de 6 minutes en sortie de banc. D

amian Lillard en est à 11 points mais manque de creuser davantage l’écart en fin de premier quart-temps (38-36). Sans Jimmy Butler (très élégant en manteau à carreaux sur le banc), le Heat se repose sur son autre All-Star, Bam Adebayo, qui joue d’abord un rôle de créateur avec 6 passes à la pause, plus 5 points.

Jamais avare de ses efforts, Jae Crowder se retrouve au sol mais il récupère le cuir dans les mains d’Hassan Whiteside, qui se venge dans la foulée avec le contre. Mais Crowder plane un peu plus tard pour la claquette dans le trafic. Le Heat reste en embuscade avec Iguodala qui fait ses débuts en fin de 1er quart mais Gary Trent Jr. reste sur sa lancée avec 13 points en deuxième quart (5/6 aux tirs). Portland mène d’une possession (63-60).

Gary Trent Jr. encore essentiel
Damian Lillard ouvre les hostilités en deuxième mi-temps et le match est une première fois sur la balance à la moitié du troisième quart. CJ McCollum et Carmelo Anthony enchaînent derrière l’arc et ça fait +12 ! Kendrick Nunn et Bam Adebayo essaient de limiter la case mais « Logo Lillard » fait une nouvelle apparition et Miami doit arrêter le jeu. Ça marche pas mal avec Dragic qui rentre le panier plus la faute, puis Crowder tout seul bien décalé en bout de chaîne, mais la défense de Portland tient le coup avec Whiteside qui bâche Adebayo.

Une autre preuve vient de ce contre de Lillard sur Dragic, d’abord sifflé en faveur du Heat mais bientôt inversé après le challenge, et un « jet de jambe » illégal du meneur slovène. Les Blazers ont creusé l’écart à 10 avant le dernier quart (93-83). Mais le match est loin d’être fini avec le Heat qui ne lâche jamais rien. Jae Crowder ramène sa nouvelle équipe à -5, et Goran Dragic fait encore mieux à -2 à 4 minutes de la fin.

Gary Trent Jr. est encore essentiel, avec une interception dans les mains de Bam Adebayo mais encore un 3-points dans le coin pour reprendre de l’air dans les deux dernières minutes. Goran Dragic maintient cependant la pression avec un deuxième tir de loin dans le « money time » mais Damian Lillard brave encore les fautes non sifflées et Portland finit par s’imposer après une dernière frayeur… et trois ratés consécutifs de Miami (115-109).

Retour à l'accueil