LeBron James et Anthony Davis viennent à bout de Denver en prolongation

Le choc attendu entre le premier et le deuxième de la conférence Ouest a tenu toutes ses promesses, offrant un match accroché et intense. Los Angeles a fait parler l’expérience de son duo LeBron James – Anthony Davis pour s’imposer après prolongation (120-116) devant les Denver Nuggets. LeBron James a signé un solide triple-double (32 points, 12 rebonds, 14 passes décisives), quand Anthony Davis s’est illustré avec un double-double (33 points, 10 rebonds). Il s’est surtout montré décisif en marquant les 4 derniers points du match (un tir à trois points et un lancer franc), qui ont permis aux Lakers de l’emporter.

Avant la coupure du All-Star Break, les Lakers sont à Denver pour un choc entre le leader de la conférence Ouest et son dauphin. L’occasion pour les Californiens de frapper un grand coup, eux qui n’ont remporté qu’un seul de leurs sept duels face aux cinq meilleures équipes de la ligue jusque-là…

LeBron James est ainsi agressif d’entrée, mais le duo Jamal Murray – Nikola Jokic commence à se mettre en route, alors que le repli défensif des Lakers est parfois défaillant. Les Nuggets ont du mal à aller sous le cercle, où la taille de Los Angeles est un problème, mais la balle circule bien et étire la défense de Frank Vogel pour trouver des positions de tir. De quoi faire un premier écart (21-12), qu’Avery Bradley parvient à combler.

Alex Caruso, le facteur X
Les shoots pleuvent côté Denver et voilà les Lakers relégués à 13 points (49-36). Frank Vogel a la bonne idée de remplacer Rajon Rondo par Alex Caruso pour apporter de l’énergie à ses troupes, et ça fonctionne, la coqueluche de Los Angeles faisant énormément de bien aux siens, notamment par sa relation avec Anthony Davis !

Le momentum a totalement changé de camp, à la faveur d’un 29-10 construit sur les pertes de balle des Nuggets. La mi-temps ne brise pas la dynamique des Lakers, qui comptent désormais 11 points d’avance (55-66).

Mais Denver en a connu d’autre, et par l’inévitable Jamal Murray – Nikola Jokic, mais également Jerami Grant qui impose ses qualités athlétiques au poste, les Nuggets recollent. Les deux équipes rentrent alors dans un gros bras de fer. LeBron James n’a peut-être plus l’explosivité de ses vingt ans (même s’il est toujours capable de violemment secouer le cercle…) mais il parvient quand même bien à se rapprocher du panier pour chercher des points.

LeBron James et Anthony Davis à la maneouvre
Et quand il rate, Anthony Davis est là pour mettre le couvercle. L’intérieur pèse lourdement dans cette fin de match, avec notamment deux contres face à Nikola Jokic et Garry Harris. C’est ensuite la mobylette Alex Caruso qui coupe dans le bon timing et qui permet aux Lakers de pointer à +4 (105-109) dans les deux dernières minutes.

Le duel est étouffant et les Nuggets s’accrochent grâce à un 3-points de Jerami Grant et un layup de Gary Harris. Egalité (111-111). LeBron James a la balle de match mais son tir à mi-distance rebondit sur le cercle.

On file donc en prolongation, où Dwight Howard continue d’imposer sa présence dans la peinture. Mais c’est bien le duo LeBron James – Anthony Davis qui va prendre les choses en main. Le King réussit un layup compliqué, puis il cherche son partenaire à 3-points, par deux fois, avec un subtil écran d’Alex Caruso pour aider à le libérer.

Cette fois, les Nuggets ne reviendront pas, alors que Nikola Jokic et Jamal Murray ont trop cherché à provoquer les fautes en fin de rencontre, et les Lakers décrochent une victoire référence (116-120).

Retour à l'accueil