LeBron James et Anthony Davis mènent les Lakers face aux Grizzlies

Après LeBron James (32pts), c'est Anthony Davis (28pts, 13rbds) qui a pris le relais après la pause pour permettre aux Lakers d'éviter de gâcher une belle avance face aux Grizzlies (117-105).

L’entame de match entre le n°1 et le n°8 de la Conférence Ouest est marquée par la blessure d’Anthony Davis dès la première minute de jeu. Touché à la jambe après un contact avec Jaren Jackson Jr, « AD » cède immédiatement sa place à Kyle Kuzma. Ce fait de jeu ne perturbe en rien les Lakers, qui démarrent fort avec un 9-2.

En back-to-back, les Grizzlies s’accrochent en agressant les pivots californiens pour aller aux lancers francs : déjà trois fautes pour JaVale McGee et deux pour Dwight Howard, dès le premier quart-temps. (19-16). Une fois n’est pas coutume, LeBron James au repos, ce sont les remplaçants qui refont un petit écart et permettent à Los Angeles d’être devant après douze minutes (28-22).

Le deuxième acte débute avec un Gorgui Dieng omniprésent en attaque : il inscrit 7 points de suite et il est le seul joueur des Grizzlies à résister au collectif adverse, emmené par James et Rajon Rondo (38-27). Autre bonne nouvelle pour les Lakers, plus de peur que de mal pour Davis, de retour en jeu à la moitié du quart-temps.

Échange de « runs »
Le moment où Ja Morant décide de se mettre en route, permettant à Memphis d’infliger un 7-0 aux locaux. Mais ces derniers leur répondent dans la foulée avec un 16-2 et ils prennent le large au score. Grâce à une adresse au beau fixe mais surtout à une défense de fer (n’autorisant aucun panier aux « Grizz » durant près de cinq minutes), Los Angeles est confortablement installé en tête à la mi-temps : 60-41.

Très adroits au retour des vestiaires, les Lakers font monter l’écart jusqu’à +25. Mais ils se font ensuite surprendre et n’y arrivent plus offensivement. Ils concèdent un 13-0 qui remet complètement les hommes de Taylor Jenkins dans la rencontre, eux qui n’en demandaient pas tant (68-56).

Malgré les efforts du duo LeBron James – Anthony Davis, rien n’y fait, les Grizzlies continuent de grignoter leur retard en profitant des 7 pertes de balle des locaux dans ce quart-temps. Plus agressifs défensivement, les Angelenos inversent cette spirale négative et se remettent à jouer. Mais, à douze minutes du terme, le suspense est de mise au Staples Center (84-77) !

Alex Caruso fait le spectacle
Dans cet ultime acte, la tension est présente côté Lakers avec deux fautes techniques concédées très tôt par Kentavious Caldwell-Pope puis Frank Vogel. Pour autant, l’écart se stabilise autour de la dizaine d’unités. Le match est devenu très équilibré.

Jusqu’à ce que les Californiens choisissent d’enclencher la seconde. Anthony Davis se met en valeur de chaque côté du parquet tandis qu’Alex Caruso se permet de réussir une magnifique claquette dunk après un lancer raté par le « Brow » justement (105-90). Ce coup d’accélérateur sera finalement fatal aux Grizzlies, qui ne reviendront jamais. LeBron James s’occupera de les achever avec deux paniers cruciaux dans les deux dernières minutes. Victoire logique de Los Angeles (117-105), qui aurait toutefois pu se faciliter la tâche bien plus tôt.

Grâce à ses 32 points, LeBron James termine meilleur marqueur de la rencontre. À ses côtés, auteur d’une grosse deuxième mi-temps, Anthony Davis aura noirci la feuille de stats avec 28 points, 13 rebonds et 7 contres. De bon augure avant le duel de dimanche face aux Celtics, le rival historique. Du côté de Memphis, ce sont surtout les remplaçants qui ont brillé, en particulier le trio Josh Jackson (20 points) – Brandon Clarke (14 points, 10 rebonds) – Gorgui Dieng (14 points, 10 rebonds). Les joueurs du Tennessee devront faire attention car ils restent sur deux défaites d’affilée, et ils affronteront dans trois jours les Clippers, toujours au Staples Center…

Retour à l'accueil