Kyrie Irving face à Tomas Satoransky - crédit images : Cheick Haidara

Kyrie Irving face à Tomas Satoransky - crédit images : Cheick Haidara

Auteur de 54 points en seulement 32 minutes, Kyrie Irving a dédié sa prestation XXL face à Chicago (133-118 pour Brooklyn) à Kobe Bryant.

Kyrie Irving a tenu à dédier ses 54 points inscrits contre les Chicago Bulls vendredi soir à Kobe Bryant. le meneur des Brooklyn Nets, intenable en 32 minutes de jeu (19 sur 23 au tir, 5 rebonds, 5 passes), a ainsi porté son équipe vers la victoire (133-118), grâce notamment à un excellent 7 sur 9 à trois points. C'est la deuxième fois de la saison qu'Irving atteint les 50 points inscrits, après le premier match de saison régulière des Nets (50 points). Brooklyn reste sur 3 victoires en 4 matches et pointe à la septième place à l'Est (21v-16d).

Spencer Dinwiddie tente de déborder Cristiano Felicio - Crédit images : Cheick Haidara

Spencer Dinwiddie tente de déborder Cristiano Felicio - Crédit images : Cheick Haidara

La rencontre démarre par… un gros choc sur une pénétration de Joe Harris qui envoie au sol Thaddeus Young et surtout Kris Dunn qui reste à terre. Après treize secondes de jeu, l’ancien de Providence doit déjà quitter ses coéquipiers. En face, les Nets sont déjà pied au plancher, par Kyrie Irving qui rentre ses premiers tirs. Le champion 2016 est dans un grand soir mais les Bulls resserrent la vis en défense (11-8).

Le jeu est haché, et les arbitres sifflent un peu trop facilement le moindre contact. Kyrie Irving poursuit son show, et ne s’arrête plus. De près, de loin, toute la palette du génial meneur est étalée et le public se régale. Auteur d’un sans faute (16 points à 6/6 aux tirs), il porte son équipe durant un premier quart-temps largement dominé par les Nets (35-23).

Une mi-temps parfaite
Les Bulls sont déjà dans le rouge, et Coach Boylen tente des coups pour faire réagir les siens. La « seconde unit » allume de loin, et c’est Luke Kornet qui plante deux banderilles de suite pour que sa formation ne soit pas encore plus distancée au score. Spencer Dinwiddie calme les ardeurs adverses, et sur un nouveau panier du parking de Kyrie Irving, la barre des 20 points d’écart est déjà dépassée (55-34).

Les Nets sont en roue libre, et les Bulls en totale perdition. Satoransky pousse un coup de gueule sur un arrêt de jeu, mais rien n’y fait. Zach LaVine se plaint beaucoup trop sur le corps arbitral et oublie de défendre, et Irving continue de punir ses adversaires. Il ponctue cette mi-temps parfaite (27 points à 100% !) d’un 3-points à neuf mètres au buzzer et les Nets sont dans les meilleures dispositions à la pause (73-57).

Kyrie Irving face à Tomas Satoransky - crédit images : Cheick Haidara

Kyrie Irving face à Tomas Satoransky - crédit images : Cheick Haidara

Les Bulls reviennent sur le parquet avec un Zach LaVine (enfin !) concentré, et appliqué en defense. Le dunkeur fou se met à rentrer ses tirs, et plante huit points rapidement pour redonner de l’espoir à Chicago. Satoransky trouve la faille également, mais Irving est toujours aussi agressif (90-74). Taurean Prince montre les muscles et n’hésite pas à armer de loin quand l’occasion se présente, et les Nets ont toujours le vent en poupe.

Kyrie Irving à la recherche du record de points…
Le rythme se ralentit un peu, et Garrett Temple réveille le Barclays Center d’un coup d’un seul en collant un gros dunk en transition sur le pauvre Felicio, qui ne sait plus où se mettre. Mais Wilson Chandler fait n’importe quoi sur plusieurs possessions, et donne l’opportunité aux adversaires de se remettre sur les rails. Coby White et LaVine (13 points dans ce quart) en profitent, et les visiteurs réduisent l’écart (103-96).

La tension est palpable, et White ne se fait pas prier pour sanctionner de loin. Clairement, l’ancien de North Carolina n’a pas froid aux yeux. Temps mort pour les Nets, qui sont en difficulté. Mais Kyrie Irving retrouve le terrain et poursuit sa mission au scoring, pendant que Jarrett Allen met une bâche énorme à White pour redonner de l’élan aux siens (114-103). Les jeunes Bulls tentent de fermer l’accès au cercle, mais Kyrie Irving est inarrêtable !

La superstar de Brooklyn part à la poursuite du record de points de l’histoire de la franchise (57 points par Deron Williams), et il prend tous les ticket shoots. Mais après un tir raté (et un peu forcé), Kenny Atkinson décide de le sortir du terrain, voyant que son joueur semble épuisé. Pointant le doigt au ciel en signe de salut à Kobe Bryant, Kyrie Irving s’arrête à 54 points et il reçoit une standing ovation qui donne des frissons à toute l’assistance. Les Nets démarrent leur week-end sur la meilleure note possible en s’imposant 133-118.

Retour à l'accueil