Jayson Tatum porte encore les Celtics à Portland en inscrivant 36 points dont un record personnel à trois-points

Portés par un Jayson Tatum toujours sur son nuage (36 pts), les Celtics sont venus gagner avec la manière à Portland (106-118).

Les Blazers prennent ce match par le bon bout. Ils débutent effectivement sur un 7-0 avec Trevor Ariza puis Gary Trent Jr (sous les yeux de son paternel) qui commence par un dunk. Jaylen Brown ouvre le compteur des Celtics d’un 3-points au bout de trois minutes de jeu et Jayson Tatum lui emboîte le pas. Le All-Star de Boston inscrit 8 points en 8 minutes et il remet son équipe dans le sens de la marche.

Surtout que Marcus Smart trouve à son tour la formule magique derrière l’arc. Marcus Smart enchaîne trois tirs de loin d’affilée et Boston a repris l’avantage. C.J. McCollum en est déjà à 10 points mais Portland manque déjà de carburant offensif (28-24). Les remplaçants de Rip City apportent leur écot offensif, mais momentanément seulement. Boston reste au-dessus avec Enes Kanter et Brad Wanamaker qui font parler leur expérience.

Portland est largué à -11 mais parvient à s’accrocher, revenant à -5 grâce à l’activité d’Ariza en défense. Mais ce dernier est bien seul dans le domaine ! Whiteside fait le beau après un contre massif sur Brown, mais se fait subtiliser le ballon sous le nez par Hayward au rebond… Avec 25 points pour le duo Brown – Tatum d’un côté et Anthony – McCollum de l’autre, ce sont les « role players » qui font la différence pour Boston à la pause (56-48).

Un Jayson Tatum record derrière l’arc
Portland n’entre pas idéalement dans sa deuxième mi-temps en termes de défense, mais parvient au moins à compenser offensivement avec un 4/6 à 3-points, dont Hassan Whiteside qui en fait encore des tonnes sur sa célébration. Mais Boston laisse tranquillement passer l’orage et inflige un 12-2 pour creuser le plus gros écart du match à +17. CJ McCollum à la peine offensivement, c’est tout Portland qui panique. L’arrière retrouve un peu de rythme en fin de période mais Boston reste largement au-dessus (85-70).

Avec 12 points en troisième quart-temps, Tatum arrive à 22 points, tout comme Brown et McCollum. À l’inverse, Anthony ne tient plus le rythme, muet dans la période et même négatif dans son apport avec une technique. Jayson Tatum poursuit son chantier en quatrième quart-temps. Dans un copier-coller de sa prestation à Los Angeles, il arrive à 33 points en 32 minutes de jeu, avec 11 points en moins de 4 minutes sur ce début de période. Il fait la totale à la défense de Portland qui ne fait plus peur à personne.

À -11 à 5 minutes de la fin, les espoirs de Rip City ne tiennent qu’à un fil. Bientôt coupé sans vergogne par Jayson Tatum qui inscrit son 8e tir à 3-points sur 12 (nouveau record personnel) pour arriver à 36 points. La messe est dite et Vincent Poirier peut se dégourdir un peu les jambes, avec un panier et une tentative de passage en force non récompensée. Boston s’impose logiquement, de 12 longueurs au final (118-106).

Retour à l'accueil