Giannis Antetokounmpo trop fort pour Detroit

Le break n'a eu aucun effet sur les performances XXL de Giannis Antetokounmpo. Auteur de 33 points et 16 rebonds en 33 minutes, le Grec d'origine nigériane a guidé les Bucks face à Detroit (126-106).

Comme on pouvait le craindre, il n’y a pas eu match entre le rouleau-compresseur venu de Milwaukee et la jeune garde des Pistons, récemment délestée par les départs d’Andre Drummond et Reggie Jackson.

En bon leader, c’est Giannis Antetokounmpo qui a donné le ton pour lancer son équipe, et c’est Sekou Doumbouya qui en a fait les frais. Le « Greek Freak » attaque la rencontre par un alley-oop, deux paniers à mi-distance et un dunk rageur avant de se faire refroidir par Christian Wood au contre. Khris Middleton continue sans forcer et accentue l’écart avant de donner le relais à Eric Bledsoe qui conclut le premier acte avec un 2+1 et porte la marque à +20 d’un 3-points en contre-attaque dès le début du deuxième quart-temps (18-38).

En roue libre dès la pause
Detroit est déjà lâché, et hormis quelques coups d’éclat comme le 3-points de Sekou Doumbouya ou le contre suivi du drive de Derrick Rose, le public Little Caesars Arena n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Avec l’aide de Donte DiVincenzo ou Brook Lopez, la paire Middleton-Antetokounmpo en est déjà à gérer les affaires courantes, le Grec laissant les locaux à -29 à la pause après un ultime lay-up (41-70).

À l’image du 3-points d’Eric Bledsoe en première intention ou des deux dunks de Giannis Antetokounmpo, Milwaukee n’est pas disposé à lever le pied. Mike Budenholzer laisse en plus ses meilleurs joueurs sur le parquet en quatrième quart-temps, faisant alors grimper la température entre Christian Wood et Giannis Antetokounmpo, qui prendra une technique au passage. L’écart grimpe ensuite jusqu’à +34 sur un lay-up du Grec, déterminé à finir fort, devant Sekou Doumbouya (90-124).

Vainqueurs 126-106 pour leur 47e victoire de la saison, les Bucks infligent au passage aux Pistons leur cinquième défaite consécutive depuis le départ d’Andre Drummond.

Retour à l'accueil