Damian Lillard marche sur les Lakers au Staples Center !

Le Staples Center a rendu un dernier hommage à Kobe Bryant lors du succès de Portland contre les Lakers (127-119). Damian Lillard a mené les Blazers en inscrivant 48 points, 9 rebonds et 10 passes décisives. 

Après l’hommage poignant à Kobe Bryant, les Lakers et les Blazers peinent à rentrer dans leur match, et les deux équipes s’en remettent à leurs stars pour oublier l’émotion et se concentrer sur le terrain.

Anthony Davis (37 points, 15 rebonds, 6 passes, 5 contres), auteur de la moitié des points des Lakers et bien servi par LeBron James (22 points, 10 passes, 8 rebonds), se balade dans la raquette de Portland mais ce sont les 14 points de Damian Lillard, toujours aussi bouillant, qui permettent à Portland de virer en tête après douze minutes offensives (38-36).

Damian Lillard prend feu
Si les deux All-Stars se calment en deuxième quart temps, le chassé croisé entre les deux équipes se poursuit. Dwight Howard et Hassan Whiteside (30 points, 12 rebonds, 5 contres) se tirent la bourre sous le cercle mais la maladresse prend le dessus. Les Lakers enchaînent les ballons perdus mais dominent outrageusement Portland au rebond. Il faut deux lancers-francs d’Avery Bradley dans la dernière seconde pour donner l’avantage à L.A. juste avant la pause (62-60).

Au retour des vestiaires, Damian Lillard est inarrêtable! Le meneur de Portland enchaîne pick & roll après pick & roll, et il punit la défense basse des Lakers. Un, deux, trois tirs primés ! Un quatrième arrive avec la faute, puis un cinquième dans le corner, et un sixième sur une « Iverson cut » à 45°. Damian Lillard marque 23 points dans le quart-temps mais garde la tête froide.

Avec L.A. qui lui envoie des prises à deux, il distribue alors les caviars pour mettre Whiteside et Trent sur orbite. Alors que les hommes de Frank Vogel gaspillent toujours et que LeBron James manque de réussite, c’est Anthony Davis qui limite la casse, avec 12 points de plus, pour garder les Lakers en embuscade (103-96).

Portland ne flanche pas
Pendant que Lillard souffle sur le banc, Trent et C.J. McCollum (19 points) poussent l’écart au dessus des dix unités pour la première fois du match (108-96). Avec son équipe dans le dur, le Staples Center se met à entonner un « Kobe, Kobe » et les Lakers répondent par un 9-0, débuté par Kyle Kuzma et conclu par un 3-points longue distance de LeBron James (108-105) !

Les Blazers remettent alors la balle dans les mains de Damian Lillard. Face à une défense beaucoup plus haute, il fait preuve de patience et trouve systématiquement Whiteside pour redonner de l’air aux Blazers (117-109). Avec trois minutes à jouer, c’est l’activité de Kyle Kuzma (17 points) au rebond offensif qui continue de donner une chance aux Lakers mais deux tirs à mi-distance, un de Lillard et un fadeaway de Whiteside, mettent Portland hors de portée.

Mais cette nuit, le résultat était secondaire. « Personne ne gagnera ce soir, » disait Damian Lillard avant la rencontre. « Kobe n’est plus là, sa famille ne le retrouvera pas, et c’est plus important qu’un simple match de basket. »

Retour à l'accueil