Andrew Wiggins et les Warriors s'inclinent face aux Lakers sur le fil du rasoir

Pour sa première avec les Warriors, Andrew Wiggins a signé 24 pts. Insuffisant cependant face aux Lakers de LeBron James (22 pts et 11 passes) et Anthony Davis (27 pts).

Andrew Wiggins pouvait difficilement connaître début plus ardu avec les Warriors. Au moins, le Canadien n'avait aucune pression face aux Lakers et il s'en est plutôt bien sorti personnellement, avec 24 points à 8/12 au tir et cinq interceptions. LeBron James et ses coéquipiers l'ont tout de même emporté, 125-120, grâce notamment à un double-double pour Anthony Davis à 27 points et dix rebonds. C'est le premier succès de la franchise de Los Angeles après douze défaites de suite chez les Warriors (le quatorzième de rang, aussi, chez un concurrent de la conférence Ouest). « Je lui avais juste demandé de courir dans les deux sens du terrain, peu importe ce qui arrivait. » Telles étaient les consignes, simples, de Steve Kerr à Andrew Wiggins (relayées par Associated Press), qui a aussi défendu sur LeBron James. « Il a au moins fait le match physiquement, et c'est ce qu'il y a de plus difficile à faire cette saison en NBA. »

« Tout ça ne me paraissait pas très réel tant qu'ils n'avaient pas annoncé mon nom », réalise l'ancien ailier des Timberwolves - échangé entre autres contre D'Angelo Russell, qui n'a pas encore joué pour sa nouvelle équipe lors du carton face aux Clippers (142-115). C'est désormais bien concret, avec une ovation du Chase Center avant le début de la rencontre. Stephen Curry était son fan n°1 sur le bord, lui qui a largement participé à l'hommage de la salle de San Francisco pour Kobe Bryant. C'était en effet le premier match à domicile des Warriors depuis le décès de la légende de la NBA, il y a deux semaines en hélicoptère avec sa fille Gianna (et sept autres personnes). En leur mémoire, 24 secondes de silence ont été respectées et tous les supporters ont reçu des t-shirts avec les n°8 et 24 de Kobe Bryant et le n°2 de Gianna.

« Le voir jouer m'a inspiré, confie la star de la franchise des Warriors pour ESPN. Arriver en NBA et jouer face à lui, c'était un rêve devenu réalité. » Steve Kerr a également profité de l'occasion pour saluer l'héritage autoproclamé de LeBron James (22 points, onze passes et huit rebonds). « On parle de deux des meilleurs joueurs de tous les temps, rappelle le coach des Warriors à Associated Press. LeBron James a toujours fait ça, lors de la majeure partie de sa carrière. Dès qu'il s'est établi comme un des tout meilleurs, il a marché sur les traces des précédentes légendes. C'est comme ça en NBA. C'est incroyable, ce que représente cette perte, même pour ceux d'entre nous qui ne le connaissaient pas très bien. » La douleur du choc est encore très loin de s'être estompée.

Retour Ă  l'accueil