Utah Jazz stoppé par un énorme Eric Gordon

James Harden et Russell Westbrook absents, Eric Gordon a rappelé à tous le scoreur fou qu'il était en marquant 50 points (14/22 au tir) sur le terrain du Jazz, son nouveau record en carrière.

Avec un cinq majeur peu commun, composé de PJ Tucker, Eric Gordon, Ben McLemore, Danuel House Jr. et Austin Rivers, les Rockets ne sont clairement pas favoris à Salt Lake City. Mais ce sont bien eux qui prennent le meilleur départ avec Gordon puis House qui vont claquer des dunks. Donovan Mitchell et Rudy Gobert montrent l’exemple mais le Jazz n’est pas dedans. Ils prennent la grêle avec Rivers et Gordon. Hartenstein vient ajouter sa patte gauche au rebond offensif et Houston garde la main sur ce 1er acte (28-20).

La tendance se confirme en 2e, avec Thabo Sefolosha qui fait le show comme à ses plus belles heures, dont un coast to coast, avec dribble dans le dos et finition, ancienne école, avec la planche sur le jumper. Houston fait mieux que tenir tête à l’équipe en forme du moment, ils dominent. Ils comptent leur plus gros écart à 54-43. A l’image de son équipe pris de court, Gobert prend un coup sous la ceinture d’Eric Gordon, qui mène son équipe offensivement à 24 points à la pause (59-46). Le Jazz n’est clairement pas à son niveau habituel défensivement, notamment Ingles et Bogdanovic en premier rideau…

Des confettis sur le terrain…
Mitchell nous lâche un fadeaway digne de Kobe et pointe à… 24 unités. Le Jazz reste à portée des Rockets mais chaque incartade est calmée par un Texan, Gordon en l’occurrence de loin. Plus tard, c’est Rivers qui douche le coup de chaud de Bogdanovic. George Niang frappe à 3-points pour le Jazz juste avant le buzzer mais l’écart reste important (87-75).

Les Rockets tiennent encore bon en début de 4e. Après un nouveau voyage à moitié plein aux lancers, Gobert décolle pour un gros dunk pour remettre les pendules à l’heure. Jordan Clarkson réalise un panier renversant en passant sous le cercle et Utah semble enfin prêt à revenir. Mitchell file jusqu’au cercle et Gobert bâche violemment Rivers qui pensait le battre en un contre un, mais le Jazz reste encore et toujours derrière. Mais comme les confettis qui tombent au milieu du dernier quart, il y a malaise avec le Jazz à -18.

Le temps mort prolongé donne un semblant d’espoir avec Bogdanovic qui enchaîne deux 3-points mais Gordon répond encore présent. A l’image de cette grosse claquette dunk de House, Houston tient son exploit alors que Gordon est en terre inconnue à 43 points. Il finira à 50 points, pour un nouveau record perso, dans sa 12e saison en carrière. Houston surprend Utah sur son parquet (126-117).

Retour à l'accueil