Trae Young et les Hawks gagnent enfin chez les Spurs après 23 années de disette

Après 23 années de disette sur le parquet des Spurs, Atlanta a enfin brisé la malédiction vendredi en battant d'un petit point les hommes de Gregg Popovich (120-121). Et ce, notamment grâce à un grand Trae Young, qui a marqué pour la 30e fois de sa carrière, plus de 30 points, en 119 matches. Tout comme un certain Michael Jordan, qui avait réalisé l'exploit en 75 matches.

L'équipe : Atlanta
La dernière fois que les Hawks s'étaient imposés à San Antonio, la plupart des joueurs alignés vendredi étaient à peine nés (1997 !. Finalement, cette nouvelle génération est parvenue à rompre le sort en s'imposant d'une très courte tête sur le parquet des Spurs (120-121). "C'est incroyable comme c'est difficile de gagner ici. Mais notre équipe est tellement jeune qu'elle n'en avait aucune idée. Ça a tourné à notre avantage", confiait Vince Carter (42 ans) après la rencontre.

Le joueur : Trae Young
Si la malédiction des Hawks a été brisée à San Antonio, c'est notamment grâce à Trae Young (31 points, 9 passes, 5 rebonds), qui s'est permis de rejoindre le record d'une des légendes de la NBA. Pour la 30e fois de sa carrière, le meneur de 21 ans a marqué plus de 30 points. Le dernier à avoir atteint ce niveau-là se prénomme Michael Jordan. Une différence néanmoins, Young l'a fait en 119 rencontres, Jordan en... 75 matches.

Retour à l'accueil