LeBron James mène les Lakers à Brooklyn avec un triple-double

Avec un LeBron James en triple-double (27 points, 12 rebonds et 10 passes), les Lakers sont venus à bout des Nets de Kyrie Irving (20 pts).

Face à des Nets accrocheurs, les Lakers peuvent compter sur King James pour mener la danse. Motivé par ses retrouvailles avec Kyrie Irving, LeBron score 7 des 13 premiers points de son équipe. Il n’oublie pas bien entendu d’impliquer ses coéquipiers. Dwight Howard et Anthony Davis brillent sous les panneaux (19-12). Les deux font un carnage au rebond et notamment Davis qui s’envole pour la claquette dunk. Tout va trop vite pour des Nets qui souffrent face à la vitesse d’exécution des Californiens.

Pour stopper tout ça, Kenny Atkinson tente de fermer les drives en passant en défense de zone. Mais les Lakers sont au dessus et surtout très adroits. La balle navigue trop vite pour des Nets dépassés. Dudley, Caldwell-Pope et Kuzma trouvent la mire à 3-points tandis que James attaque le cercle et donne 10 points d’avance aux siens (32-22).

Dos au mur, les Nets profitent de la sortie du natif d’Akron pour revenir au score. Plus inspiré offensivement, Brooklyn arrive enfin à jouer vite en attaque. En ne laissant pas la défense des Lakers s’installer, ils arrivent à revenir au score (35-32). Pour alimenter la marque : Caris LeVert d’un côté et Alex Caruso de l’autre. Les deux hommes se rendent coup pour coup en attaque et Frank Vogel doit rappeler LeBron pour stopper la montée en puissance des Nets (52-50). Les deux équipes proposent de très belles séquences collectives. Que ce soit James d’un côté ou Joe Harris de l’autre, les deux hommes profitent d’une très belle circulation du ballon pour marquer des tirs de loin

Drôle de défense de zone pour les Nets
On assiste à un très bon match de basket et les Nets repassent en défense de zone. Choix risqué quand LeBron James est dans un soir pareil. Avec son talent habituel et sa vision du jeu, il arrive à trouver les failles défensives adverses. Le fait d’avoir un joueur de ce calibre à la mène mais aussi des shooteurs fiables sur les ailes comme Bradley ou Green ou des intérieurs dominants comme Howard et Davis permet aux Lakers de ne pas être en danger face à la zone. Howard se montre et permet à son équipe de rejoindre la pause en tête. Sa présence aux rebonds offensifs et son efficacité dans ses coupes vers le panier régalent ses quelques fans présents à Brooklyn (75-70).

LeBron James commence cette deuxième période sur le même tempo. Altruiste, il trouve Davis poste haut puis Green à 3-points pour permettre à son équipe de prendre 10 points d’avance (80-70). Brooklyn souffre mais s’accroche malgré les séquences collectives parfaites de leurs adversaires. Kyrie Irving et Spencer Dinwiddie tentent de remettre les Nets dans le droit chemin, mais les deux hommes se marchent un peu dessus et c’est très compliqué face à la meilleure équipe de l’Ouest (90-77).

Néanmoins, on ne pourra pas reprocher aux Nets d’avoir lâché prise. Irving prend les choses en main et pèse enfin sur le jeu de son équipe. C’est lui qui relance rapidement le jeu de transition pour soit scorer sur des drives ou par un tir à 3-points. Frank Vogel peut se gratter la tête, son équipe a dilapidé son avance (95-94)…

Mais en quelques secondes il va vite être rassuré. Cinquante secondes de folie tout simplement ! Anthony Davis score à 3-points, puis s’envole contrer Irving de l’autre côté du terrain. Brooklyn panique en attaque et permet à Rondo puis Dudley de scorer aussi à 3-points. Ce 9-0 infligé en moins d’une minute est le tournant de cette rencontre (104-94).

Revenu sur le terrain pour terminer le boulot, LeBron James s’amuse. Isolé sur le poste bas, il profite de son avantage de taille et de puissance pour faire ce qu’il veut. S’il souhaite trouver un coéquipier ouvert à 3-points à l’opposé il y arrive, s’il veut se faire un petit plaisir et jouer poste bas, il le fait avec une telle facilité. Tout est trop simple pour lui et c’est un  calvaire pour les Nets qui lâchent prise puisqu’on est sur un 22-2 (117-96).

Le meilleur joueur de sa génération a décidé d’écoeurer au maximum ses vis à vis. Tous les joueurs qui se relaient sur lui subissent la même punition. A l’image de son fadeway sur Kyrie Irving ou de son tir après dribble sur Wilson Chandler (119-96). Le mal est fait pour les Nets qui ne reviendront jamais dans ce match et les Lakers gèrent tranquillement la fin de match pour infliger aux Nets une 5e défaite de suite (128-113).

Vendredi  à Philadelphie, si LeBron James score 17 points, il deviendra le 3e meilleur marqueur de l’histoire de la NBA. Sur les terres de Kobe Bryant !

Retour à l'accueil