MLK Day : Le Thunder renverse Houston dans le quatrième quart temps

Mené de 15 points dans le dernier QT, OKC a finalement renversé les Rockets grâce notamment à Danilo Galinari (25 pts) et Chris Paul (28 pts). C'est la quatrième défaite de suite pour Houston.

De retour à Houston pour la seconde fois de la saison, Chris Paul (28 points) semble être surmotivé ! Il demande des systèmes pour lui et montre une belle agressivité en attaque. Bien aidé par Shai Gilgeous-Alexander, CP3 force Mike D’Antoni à prendre le premier temps-mort de la rencontre, tandis que Steven Adams rejoint les vestiaires après une faute flagrante de Clint Capela. On ne le reverra pas ! Sans douté vexé de voir son équipe se faire malmener par sa franchise de toujours, Russell Westbrook lance la rébellion. Ses 8 points en 5 minutes permettent aux Rockets d’infliger 15-2 à son adversaire. Le passage en « small ball » a mis en grande difficulté OKC (25-20).

Bousculé, OKC s’en remet à son leader. Chris Paul sort trois actions de grande classe et il relance son équipe. Tir à 3-points, tir à mi-distance ou panier près du cercle avec la faute, CP3 est en mission et on l’a rarement vu aussi agressif au scoring cette saison (36-32). Pas dans le coup jusqu’à présent, James Harden assiste impuissant au festival de son ancien coéquipier.

Mr Chris Paul
En quelques coups de baguette magique, « The Beard » va pourtant remettre les choses dans l’ordre. Tout d’abord par la passe où sa relation avec Clint Capela est toujours aussi efficace puis par son agressivité vers le cercle (48-41). Mais en face, il y a encore et toujours Chris Paul. C’est un « one-man show », et il en est déjà à 27 points à la mi-temps ! Malgré tout, grâce à Eric Gordon et Harden, qui plantent chacun un tir primé, les Rockets sont en tête à la pause (64-57).

Le retour de la mi-temps est difficile pour le Thunder qui bute sur une belle défense des Rockets. Le magicien Paul a perdu de sa splendeur et toute son équipe peine à stopper Russell Westbrook. D’ailleurs, ce sont tous les anciens éléments du Thunder qui brillent. Westbrook, Sefolosha et Harden donnent des maux de tête à Billy Donovan qui voit ses jeunes joueurs craquer et l’écart ne cesse d’augmenter (79-64). Le Thunder souffre sur les postes extérieurs. Paul, Schroder et SGA n’arrivent pas à prendre le dessus sur leur vis-à-vis et défensivement, ils sont ciblés par Harden ou Westbrook qui passent leur temps à attaquer le cercle dès qu’ils le peuvent. Il reste 12 minutes et OKC est dans le dur (87-71).

Le show Gallinari
Trouvé par ses coéquipiers, Clint Capela se montre lui aussi en attaque. L’intérieur suisse est très précieux pour son équipe et il profite des offrandes de Russell Westbrook pour faire grimper son compteur personnel (100-85). Il reste 7 minutes et Houston semble se diriger vers sa première victoire en quatre matches.

Mais au basket, tout peut aller très vite. Surtout avec cette équipe du Thunder, ou plutôt avec cette équipe des Rockets. Côté OKC, Danilo Gallinari est aussi capable de faire mal à n’importe quelle défense. En moins de trois minutes, il score 12 points dont trois tirs à 3-points. À lui tout seul, il redonne confiance à tout un groupe et surtout il vient de climatiser la salle. Les fans texans n’en reviennent pas. Leur équipe a arrêté de jouer au pire des moments (101-101).

Dennis Schroder fait très mal
Tout est à refaire mais le momentum semble être du côté d’OKC malgré toute la bonne volonté de Russell Westbrook, en triple double. James Harden montre des signes d’énervement et continue d’arroser alors qu’il a du mal à se montrer décisif à l’approche du money time (106-105). OKC évolue sur une autre planète dans ce dernier acte. Collectivement, cette équipe a des certitudes. Elle possède aussi de grands joueurs comme CP3 ou de Dennis Schroder. Le suspense est incroyable, et après une faute offensive de James Harden, c’est le meneur allemand qui donne trois points d’avance (108-105) au Thunder.

James Harden et Dennis Schroder se répondent avec des actions en un-contre-un, et les Rockets ont encore une balle d’égalisation. Et là, Russell Westbrook veut jouer les héros… Il prend un 3-points qui ne lui était pas destiné, le loupe, et c’est Schroder, encore lui, qui assomme Houston d’un tir à 3-points (112-107).

Après avoir infligé un 27-7 à son adversaire en moins de 7 minutes dans les 12 dernières minutes, OKC remporte un très beau succès. Houston a craqué mentalement et cette équipe connait une période bien compliquée…

Retour à l'accueil