Denver surpris à domicile par Cleveland

Un scénario qui se répète. Les Nuggets de Denver ont été de nouveau surpris à domicile, cette fois par les Cavaliers de Cleveland (111-103). A Noël déjà, la franchise, privée de Paul Millsap, avait été battue par les Pelicans, sur son propre parquet. Comme également à Washington, cette nouvelle défaite n'était pas vraiment attendue. Et c'est peu de le dire. Pourtant, à la fin du quatrième et dernier quart-temps, les locaux sont parvenus à passer devant au score, pour la première fois de la rencontre (96-95), à la faveur d'une sacrée remontée, sans parvenir pour autant à tenir. En face, les Cavaliers ont notamment pu s'appuyer sur un excellent Kevin Love (19 points, 15 rebonds), pour construire ce probant succès. Un succès référence qui fait grand bien dans cette période plutôt compliquée. Pour Denver, en revanche, la déception est de nouveau de mise.

« On a l'impression que les mauvaises équipes viennent chez nous et sont libres de jouer. » La phrase lâchée par Mason Plumlee, intérieur des Denver Nuggets, traduisait bien le malaise qui habite la franchise lorsqu'il s'agit de jouer des équipes sans réelles ambitions cette saison. Face à Cleveland, à domicile (défaite 103-111), les Nuggets ont compté jusqu'à 17 points de retard, la faute à une maladresse générale (43,2 %). En face, Kevin Love (19 points, 15 rebonds), Colin Sexton (25 points) ou encore Tristan Thompson (18 points, 13 rebonds) ont construit le succès des leurs, le douzième de la saison seulement. Une victoire qui ne change pas leur vie à l'Est (27 défaites, 13e). Pour les Nuggets ce faux pas n'est clairement pas un bon signe alors qu'il faudra enchaîner dès ce dimanche soir contre les Los Angeles Clippers.

Retour à l'accueil