Boston évite de justesse le piège tendu par les Hawks

Boston s'est fait peur. Les Celtics, 2es de la Conférence Est, accueillaient la lanterne rouge de la Conférence Est, Atlanta. Après avoir concédé un 19-32 dans le premier quart-temps, ils ont dû cravacher dans les deux suivants. Ne menant que de deux longueurs à l'entame du dernier quart, ils sont toujours restés sous la menace des Hawks. Jusqu'à 2 sec 7/10 du buzzer très exactement, lorsque Daniel Theis a contré une ultime tentative à trois points de Trae Young pour égaliser. Score final : 109-106 pour Boston.

Comme en Coupe de France, les hommes de Brad Stevens ont décidé de partir avec un handicap. En l’absence de Kemba Walker, ils ont surtout été surpris par le rythme et l’intensité des Géorgiens, comme Cam Reddish, au four, au moulin et au contre sur Jaylen Brown. En transition ou sur pick-and-roll et pop, Trae Young s’éclate en servant à l’envi John Collins, déjà auteur de 9 points après 5 minutes de jeu (16-6).

Malgré des efforts visibles, notamment au rebond offensif, l’attaque des Verts est au point mort en dehors de… Daniel Theis, comme l’illustrent leur violation des 24 secondes et la maladresse incroyable dont ils font preuve sous le cercle. Les dernières secondes du quart-temps permettent cependant à Marcus Smart et Jaylen Brown de revenir à un écart moins humiliant, quoique déjà conséquent (32-19).

Piqués au vif, les Celtics se réveillent dans le sillage de Brown et Smart, même si Trae Young commence à prendre feu, avec deux tirs primés et un panier avec la faute, une adresse salvatrice pour garder l’avantage (42-35). C’est à l’énergie et grâce à un gros labeur au rebond offensif que Boston parvient à revenir dans le match, tout en revenant à une vraie pression défensive qui force de nombreux ballons perdus adverses. À la pause, Boston n’est plus qu’à une possession : 55-53.

Boston évite de justesse le piège tendu par les Hawks

Atlanta perd John Collins, Jaylen Brown et Marcus Smart assurent
Les deux équipes se tiennent au coude à coude mais le tournant probable du match se produit à la 9e minute dans le troisième quart-temps, lorsque sur une tentative de poster de Jayson Tatum, John Collins va au contre, un choc qui met les deux joueurs à terre. Si le Celtic parvient finalement à revenir dans le match, le Hawk, lui, sort pour de bon. Dès lors, Atlanta perd une grosse part de sa puissance de feu, même si Trae Young se démène. Le retour de Jabari Parker fait aussi du bien et permet aux Hawks de rester en embuscade (82-80).

Jamais Boston ne parviendra réellement à distancer Atlanta, toujours capable de revenir, notamment avec l’adresse de Kevin Huerter et de De’Andre Hunter, lesquels haussent leur niveau de jeu dans l’ultime période. Il faut de nouveau un grand Jaylen Brown pour repousser les efforts des hommes de Lloyd Pierce mais encore une fois, alors que Boston semble avoir fait le plus dur, les Hawks reviennent grâce à leur jeu rapide (105-103).

Les deux dernières minutes ressemblent davantage à une guerre de tranchées et c’est Marcus Smart qui délivre les siens en deux temps, tout d’abord sur un 3-points, puis sur lancer-franc après une altercation avec Alex Len juste avant le buzzer.

Retour à l'accueil