Boston, ensemble c'est mieux

Les Celtics ont consolidé leur deuxième place à l'Est, avec une deuxième victoire d'affilée contre Chicago (113-101) qui a d'abord été collective, même si Jayson Tatum a été le meilleur marqueur (21 pts, 6 rbds).

Cinq autres joueurs de Boston ont inscrit entre 11 et 19 points, au cours de cette rencontre menée tout du long, avec une avance ayant culminé à 18 longueurs en seconde période.

"C'est plus sympa quand tout le monde met des points. Chacun est vraiment content de la réussite de l'autre", a commenté Tatum après cette rencontre où le Français Vincent Poirier, de retour de blessure à un doigt a marqué 2 points en cinq minutes.

La défense de fer des Celtics
Le jeu proposé par Chicago n’a vraiment rien d’attractif. Il y a un monde d’écart entre ces deux équipes. Zach LaVine tente tout et en oublie parfois ses coéquipiers mais une chose est certaine : il se donne à fond sur un parquet ! Sauf que son équipe ne peut tout simplement pas lutter. Kanter encore, puis Smart sur la ligne des lancers-francs concluent avec brio cette première mi-temps (55-37).

Fantomatique depuis le début, Lauri Markkanen montre le bout de son nez au retour des vestiaires et c’est tout Chicago qui respire mieux. La jeune vedette de Chicago peut compter sur son talent pour faire la différence et les Bulls sont de retour aux affaires (57-50). Le TD Garden commence à donner de la voix, mais Chicago a repris confiance des deux cotés du terrain. Brad Stevens fait donc appel à Marcus Smart pour remettre tout le monde sur le droit chemin. Plus concentrés, les Celtics retrouvent de la justesse dans cette fin de quart-temps et sans être flamboyants, ils reprennent plus de 10 points d’avance (83-71).

Chicago oublie de défendre 
Pour réaliser l’exploit, Chicago va devoir faire des stops. Le problème, c’est que les Bulls ne sont concentrés que sur l’attaque. En gros, ils essaient simplement de marquer plus de points que les Celtics sans se soucier de la défense… À ce petit jeu, ils ne pourront pas renverser la situation. Surtout que Tatum sort de sa boite magique deux tirs dont lui seul à le secret et il met son équipe hors de portée (93-79).

Malgré une bonne entame de deuxième mi-temps, Chicago n’a pas réussi à faire douter Boston, et les coéquipiers de Gordon Hayward ont su accélérer au bon moment pour passer une soirée tranquille.

D’ailleurs, l’ancien joueur du Jazz clôt définitivement tout suspense par un alley oop (101-84). Fin de match tranquille pour les Celtics, et c’est l’occasion pour Vincent Poirier de retrouver le terrain après sa blessure au doigt. Le Français inscrit un lancer-franc, et sérieux de bout en bout, Boston s’impose 113-101.

Les binationaux originaires d'Afrique 
Avec 25 points et 6 passes, Evan Fournier a été prolifique pour aider Orlando à s'imposer sur le fil à Sacramento (114-112).
Nicolas Batum, auteur de 9 points, 7 rebonds, 3 passes, 2 interceptions, a réalisé un match solide pour Charlotte à Portland. Mais pas assez pour empêcher la défaite (115-112). En face, Jaylen Hoard a eu droit à 9 minutes (3 pts, 1 rbd).
Sekou Doumbouya, encore titulaire avec Detroit, a été bon avec ses 16 points et 8 rebonds, mais les Pistons ont cédé après prolongation contre New Orleans (117-110).

Retour à l'accueil