Oklahoma City s'impose face aux Wolves au terme d'un incroyable scénario

Qui a dit que les victoires se jouaient uniquement sur le sportif ? Grâce à un sacré coup de poker (très) vicieux, Chris Paul a permis au Thunder d'aller jusqu'aux prolongations et de s'imposer contre les Wolves (139-127). Tout ça grâce (ou à cause selon le point de vue) à un maillot non rentré dans un short...

Jordan Bell s'en souviendra longtemps de cette soirée et surtout de ce maillot non rentré dans son short. C'est un peu ce qui a coûté la victoire aux Wolves à Oklahoma (139-127). Chris Paul, visiblement très à cheval sur le règlement de NBA a signalé aux arbitres a permis au Thunder d'aller jusqu'au prolongation puis de s'imposer.

Petit retour en arrière. Il reste 1,1 seconde à jouer dans cette rencontre, Minnesota mène 121-119 et doit tirer deux lancers. Karl-Anthony Towns loupe le premier. Ryan Saunders décide alors de faire rentrer Jordan Bell à la place de Shabazz Napier. Dès que son adversaire rentre sur le terrain, ce petit malin de Chris Paul s'en va alerter les arbitres, car Bell n'a pas rentré son maillot dans son short. Ces derniers sifflent alors une technique contre les Wolves... C'est le deuxième du match, ce qui est synonyme de lancer franc pour le Thunder.

OKC revient à 121-120. Il reste toujours 1,1 seconde à jouer. Karl-Anthony Towns réussit son deuxième lancer, on repart à 122-120. Sauf que rien ne se passera comme prévu à la fin. Adams envoie Schröder au touchdown. Le Thunder égalise au buzzer et finit par l'emporter au bout des prolongations. Interrogé à la fin du match sur ce petit point de règlement, Chris Paul s'esy montré à cheval sur les règles : "Ça arrive plus souvent qu’on ne le pense, et parfois, les arbitres s’en fichent. Mais c’est le règlement. Si vous rentrez sur le terrain et que votre maillot n’est pas dans votre short, ça fait perdre du temps." Les prochains sont prévenus.

Retour à l'accueil