Nikola Jokic enchaîne avec Denver

Après avoir marché sur OKC, Nikola Jokic a remis le couvert contre les Knicks avec 25 points. Denver s'impose pour la 3e fois de suite (111-105).

Dix jours après une défaite de 37 points face aux Nuggets qui avait coûté sa place à David Fizdale, les Knicks retrouvaient cette équipe de Denver dans le Colorado dimanche soir, avec une série en cours, inédite cette saison, de deux victoires consécutives. Désormais entraînés par Mike Miller, un intérimaire, novice en NBA, qui pourrait rester plus longtemps que prévu, les New-Yorkais semblaient partis pour une nouvelle fessée, eux qui étaient menés de 20 points dans le deuxième quart-temps.

Mais ils sont apparus transfigurés au retour des vestiaires, parvenant même, en s’appuyant sur une défense métamorphosée, à prendre l’avantage, et à mener 100-98 à moins de quatre minutes du buzzer. Nikola Jokic (25 points, 10 rebonds et 5 passes) et les siens se sont alors réveillés, passant à leurs adversaires un 11-0 pour s’imposer au final 111-105. "On s’est bien amusés en deuxième mi-temps, reconnaissait ensuite Miller devant les médias. On a joué avec cette identité. On a fait les ajustements qu’il fallait, et on s’est battus. Si on peut se retrouver dans cette position, avec l’opportunité de l’emporter, à quatre minutes de la fin, c’est qu’on fait ce qu’on doit faire."

"On a beaucoup grandi"

De nouveau titularisé, Frank Ntilikina incarne à la perfection ce nouvel ADN défensif prôné par son coach. Il a, notamment, beaucoup enquiquiné le meneur adverse, Jamal Murray, réussissant face à lui l’une de ses 4 interceptions de la soirée, avant de conclure par un dunk en contre-attaque. L’arrière français compile au final, en 24 minutes, 13 points, 5 rebonds, 4 passes et donc autant d’interceptions. Et le meilleur plus/minus de son équipe, avec un +10 qui symbolise bien son importance. A tel point que son remplaçant, Dennis Smith Jr, n’a pas disputé la moindre minute pour la troisième fois d’affilée.

L’ancien Strasbourgeois et ses coéquipiers, encore emmenés par Marcus Morris (22 points), repartent au final de Denver avec une défaite encourageante, eux qui auront "beaucoup grandi", selon Julius Randle, lors de ce road trip équilibré (2-2), même s’ils se traînent toujours au fin fond de la Conférence Est. Pour leur retour au Madison Square Garden, ils affronteront mardi soir des Hawks qui possèdent exactement le même bilan (6-21), avec l’ambition de repartir de l’avant.

Retour à l'accueil