Les Raptors réagissent face aux Nets

Giflé par les Clippers cette semaine, Toronto rebondit en s’imposant 110-102 face à Brooklyn avec notamment 30 points de Pascal Siakam et 25 points de Norman Powell.

Le début de match de Brooklyn est tonitruant. Spencer Dinwiddie est en feu et les Nets dominent facilement des Raptors amorphes et en manque de solutions (12-2). Nick Nurse est inquiet mais il peut compter sur un Pascal Siakam en mode patron. Le Camerounais est en grande forme et il fait ce qu’il veut. Tir à 3-points, drive avec la faute, le Most Improved Player a relancé son équipe et Toronto inflige un 15-4 à Brooklyn (17-16). Toronto a repris confiance et Brooklyn ne peut tout simplement rien faire. Norman Powell, Kyle Lowry et Siakam trouvent des tirs ouverts longue distance et c’est le feu dans la salle. Après un départ compliqué, Toronto a pris les commandes (38-31).

Pascal Siakam montre la voie
Toronto débute le 2e quart-temps par un 9-0 et le score enfle encore (47-31). Mais petit à petit, Brooklyn retrouve des couleurs en attaque. Appelé par Kenny Atkinson, Timothé Luwawu-Cabarrot répond présent. Le Français score à 3-points et il lance l’opération remontée. Les Nets défendent plus fort, mais surtout, ils rentrent leur tirs ouverts et ils ont réussi à relancer la partie (49-45). Comme lors du 1er quart temps, Pascal Siakam reprend les choses en main. Tout seul comme un grand, il remet son équipe dans le droit chemin en attaque. Sa faculté à scorer sur le un-contre-un est une force pour des Raptors gênés par l’agressivité défensive de leurs adversaires. Au final, Siakam et sa bande mènent toujours au score à la pause (65-60).

La mi-temps a permis à Toronto de retrouver une vraie stabilité défensive. Malgré quelques choix douteux en attaque, les Raptors développent une vraie énergie en défense. Dinwiddie tentent de remettre son équipe dans le droit chemin mais il est clairement ciblé par la toile d’araignée des Raotors. Le meneur va avoir besoin de l’aide de ses coéquipiers surtout que Marc Gasol score à 2 puis à 3-points (85-78). Toronto maîtrise cette fin de quart-temps. A chaque fois que Brooklyn trouve des solutions, Toronto parvient à scorer en attaque pour ne pas laisser le doute s’installer (90-83).

Depuis son retour de blessure, Serge Ibaka (12pts et 12rbds) est moyen, mais ce soir, il montre de très belles choses dans les moments importants. Sa relation avec Kyle Lowry est parfaite et les deux vétérans tuent tout suspense dans ce début de dernier acte (103-93).

Les Nets donnent tout dans cette fin de match et les dernières minutes permettent à Luwawu-Cabarrot de montrer qu’il a les capacités pour redevenir un vrai joueur NBA. Même si le sort de la rencontre est joué, le Français parvient à tirer son épingle du jeu. Mais son équipe s’incline finalement 110-102 et Toronto réagit bien après la grosse fessée subie cette semaine face aux Clippers.

Retour à l'accueil