Les Lakers relancent la machine à Denver

Grâce aux 25 points chacun d'Anthony Davis et LeBron James, les Lakers ont retrouvé la victoire contre les Nuggets (105-96) après leur faux pas face à Dallas.

Leur objectif de ne pas perdre deux matches de suite sur la saison est toujours d’actualité. Au terme d’un match très disputé et plutôt âpre, les Lakers sont parvenus à arracher cette solide victoire sur le parquet de leurs dauphins. Une issue qui parait logique tant les visiteurs ont dominé la course d’une courte tête pendant la majorité de la partie.

Sous l’impulsion d’un LeBron James parti sur de grosses bases offensives durant le premier quart-temps, les visiteurs s’offrent une dizaine de points d’avance en première période. Le tandem de shooteurs Caldwell-Pope – Green n’étant pas dans un grand soir niveau adresse (1/10 de loin en cumulé), les Lakers trouvent des ressources sur leur banc.

Les Lakers s’envolent avant d’être repris
Avec un Rajon Rondo encore bien inspiré dans le jeu et adroit de loin, un Troy Daniels auteur de deux missiles de suite durant le premier quart-temps et Alex Caruso toujours monté sur ressort, qui s’envole pour une énorme claquette dunk à une main avant de sortir pour six fautes. En tête de 11 points à la pause, les Angelenos connaissent une entame de seconde période particulièrement molle.

Jamal Murray et surtout Paul Millsap, Nugget sans doute le plus régulier dans cette partie, sonnent la charge pour recoller sans trop de souci au score et même repasser furtivement devant. Mais son vis-à-vis Anthony Davis fait un gros chantier pour lui répondre. Lui qui n’était pas certain de disputer ce match à cause d’un début de fièvre aligne 13 points dans ce troisième quart-temps pour permettre à Los Angeles de reprendre ses distances. Son « pick-and-roll » avec Rondo dans l’axe fait des ravages.

Nikola Jokic se heurte au rempart Anthony Davis
Puis c’est au tour de James de servir au lob à plusieurs reprises Dwight Howard, encore auteur d’un match utile en sortie de banc. Frank Vogel décide pourtant de se passer de ce dernier pour les toutes dernières minutes de ce match, en décalant Davis au poste 5, alors que les Nuggets se rapprochent de nouveau au score. Jamal Murray s’ouvre facilement l’accès au cercle puis trouve son pivot Nikola Jokic sur le pick.

Son équipe revenue à une possession, le Serbe, peu en vue jusqu’ici et qui perd plus de ballons qu’il ne rentre de tirs, tente d’imposer sa taille au poste mais Anthony Davis le bloque avec autorité. La défense de « AD » est l’histoire de ce « money time » car ni le Joker ni Murray ne parviennent à scorer devant lui, ni obtenir de coup de sifflet, dans les dernières possessions. Le même Davis manque une finition au cercle et James remet le couvercle au dunk pour mettre fin aux débats.

Les Lakers (18 victoires – 3 défaites) démarrent de la meilleure des façons leur « road trip » avant de se rendre dans l’Utah mercredi. Les Nuggets (13 victoires – 5 défaites) se déplacent au Madison Square Garden jeudi.

Retour à l'accueil