James Harden a été immense en inscrivant 60 points pour Houston qui a écrasé Atlanta (158-111). Le barbu a signé le record de la saison.

James Harden a été immense en inscrivant 60 points pour Houston qui a écrasé Atlanta (158-111). Le barbu a signé le record de la saison.

Chaque saison, il empile les paniers et les points avec une cadence folle. James Harden a poursuivi son œuvre en y ajoutant un chapitre d’envergure. A presque lui tout seul, le numéro 13 a permis à Houston d’écraser Atlanta (158-111) ! Harden a inscrit 60 points face à des Hawks désemparés et signé son meilleur score de la saison en même temps que le record de la saison en NBA. A un point de son record atteint la saison dernière contre les Knicks (61). Tout cela en seulement... 31 minutes de jeu sur le parquet texan ! C’est la quatrième fois de sa carrière que le barbu atteint la fameuse barre des 60 unités. Il égale ainsi Michael Jordan et a encore du chemin pour rejoindre Kobe Bryant (qui a franchi la barre des 60 à six reprises) et surtout Wilt Chamberlain (32 fois).

Harden a été tout simplement époustouflant. Seuls 24 shoots ont suffi au meneur texan pour atteindre ce total hallucinant. Le plus petit total d’un joueur pour arriver aux 60 points ! La précédente marque était détenue par Karl Malone (61 points en 26 shoots en 1990). The Beard a rentré 16 de ses 24 shoots dont 8 à trois points (sur 14 tentés). Il a aussi signé un superbe 20 sur 23 aux lancers francs. Ce sont d’ailleurs trois de ces lancers qui lui ont permis d’atteindre les 60 unités. Les Rockets menaient alors nettement 127-73 et il s’est ensuite assis lors du dernier quart-temps ! Le meilleur marquer de la NBA a également délivré 8 passes, capté 3 rebonds, signé 3 interceptions et un contre. Du grand art ! Grâce à ce succès, Houston signe une 13eme victoire cette saison, la deuxième de rang, et occupe la quatrième position de la Conférence Ouest derrière les Lakers, les Nuggets et les Clippers.

Bien que sans Clint Capela ni Danuel House, ça commence très fort pour les Rockets avec Tyson Chandler qui écrase un dunk d’entrée. Un peu plus tard, James Harden est à la relance et sert Russell Westbrook au alley-oop. Ça déroule rapidement pour les Texans qui prennent le contrôle du match dès le premier quart (14-5). James Harden et Ben McLemore se lancent ensuite dans un concours de tirs de loin, avec quelques incartades jusqu’au cercle pour alterner tout de même. Bref, Houston domine les débats (38-21).

Côté Hawks, Trae Young a beau rentrer un 3-points après le contact, c’est très compliqué de mettre le jeu offensif en place avec les prises à deux de Houston. Tout frais de son record perso à 49 points, le jeune meneur est pourtant saignant (il finira à 37 points et 7 passes) mais les Hawks sont débordés. Dépassés. Harden enfonce encore le clou avec un panier, main droite, plus la faute. L’écart est déjà à +20 malgré les efforts de Trae Young et Jabari Parker. Alex Len assène un bon coup de hache au dunk mais Atlanta est à la rue à la pause (81-52).

James Harden insolent de réussite
La suite, c’est une promenade de santé pour les Rockets qui partent sur un 18-3 pour clore l’affaire pour de bon. Encore une fois, James Harden est au centre de l’action avec trois tirs à 3-points mais aussi trois tirs à 3-points avec la faute, donc 9 lancers. Quand il attaque le cercle une nouvelle fois, il arrive à 55 points. Il finit le travail aux lancers pour 60, à une unité de son record.

Plus 8 passes, 3 rebonds et 3 interceptions. Un chantier monstrueux ! C’est son quatrième match à 60 points ou plus en carrière, ce qui égale Michael Jordan pour la 3e place dans l’histoire, derrière Kobe Bryant (6) et Wilt Chamberlain (32). Tranquillement enfoui sous ses serviettes, James Harden a pu observer un dernier quart en roue libre. Quand on mène 127-73 avant le dernier quart, on peut voir venir…

Russell Westbrook (15 points, 8 rebonds, 8 passes) et Ben McLemore (24 points, 13 rebonds) ont été au diapason pour creuser l’écart alors que Chris Clemons (16 points) a profité de l’occasion pour montrer qu’il vaut mieux que son « two-way contract ». Après trois défaites de suite, Houston enchaîne un deuxième succès d’affilée (158-111).

Retour à l'accueil