Boston signe un cinquième succès consécutif en battant les Cavaliers

Les Celtics ont décroché un cinquième succès consécutif en venant à bout des Cavaliers (129-117) vendredi soir. Une victoire marquée par les performances des deux jeunes joueurs, Jaylen Brown (34 pts) et Jayson Tatum (30). Autre fait important de la soirée : le panier pour la gagne de Goran Dragic, sauveur du Heat vainqueur des Pacers (113-112).

Le duo : Brown et Tatum, tandem de choc des Celtics
Boston a perdu Al Horford et Kyrie Irving, ses deux All-Stars, pendant la dernière intersaison mais la franchise a conservé ses deux principaux jeunes talents. Jaylen Brown et Jayson Tatum. Et les deux troisièmes choix de draft (respectivement 2016 et 2017) profitent aujourd’hui d’un surplus de responsabilités pour acquérir un nouveau statut NBA. Ils ont été les patrons des Celtics lors de la victoire contre les Cavaliers (129-117) vendredi soir. Brown a par exemple enchaîné un deuxième match à 30 points ou plus (34) tandis que son camarade atteignait lui aussi la barre des 30 unités. 64 pions à eux deux. "Je pense que c’est difficile de nous arrêter quand nous sommes ensembles. Ils n’ont pu stopper aucun de nous deux", notait le meilleur marqueur de la partie. Ça devient une habitude pour les deux jeunes ailiers. Ils ont encore franchi un cap cette saison et sont désormais au-dessus des 20 points de moyenne (20,7 pour Brown, 21,6 pour Tatum). "Ils ont progressé continuellement", souligne leur coach Brad Stevens. Ce duo déjà brillant mais encore prometteur est actuellement au cœur de la série de 5 victoires consécutives de la franchise du Massachusetts.

Le match : Goran Dragic libère le Heat
15 matches à domicile et 14 victoires pour Miami, qui a encore une fois gagné devant son public. Mais que ce fut tendu contre Indiana ! 113-112, score final, en faveur du Heat donc. Jimmy Butler (20 points) et ses coéquipiers doivent leur salut à Goran Dragic. Le meneur slovène a inscrit le dernier panier pour reprendre l’avantage à 6 secondes de la sirène. La partie a été serrée tout du long même si les Floridiens ont compté 9 points d’avance, par deux fois, dans le quatrième quart temps. Les Pacers d’Aaron Holiday (17 pts) ne se sont pas laissé abattre. Ils sont revenus au tableau d’affichage. Jusqu’à ce que Dragic les assomme pour de bon.

Retour à l'accueil