Al Ahly et Sporting espèrent mettre fin à la domination du Ferroviario de Maputo et d’InterClube

LE CAIRE (Egypte) – InterClube le géant angolais a disputé huit finales au cours des neuf dernières années tandis que Ferroviario de Maputo a disputé les trois dernières finales en remportant l'édition de l'an dernier à domicile à Maputo. Le duo lusophone vise une autre finale.

Cependant, sur leur route se dressent deux équipes égyptiennes qui ont envie de rentrer de l'histoire en tant que première équipe de la cité de Cléopâtre à remporter la Coupe d'Afrique des Clubs Champions Féminins depuis sa création en 1985.

C'est un défi de taille pour les équipes nord-africaines qui ont à ce jour chacune perdu un match face au duo lusophone et doivent rehausser leurs niveaux si elles veulent avoir une chance de se qualifier pour la prestigieuse finale. C'est un défi qu'elles ont accepté jusqu'à présent. 

Ferroviario de Maputo vs Sporting 
 

Al Ahly et Sporting espèrent mettre fin à la domination du Ferroviario de Maputo et d’InterClube

Gagner un titre peut être difficile mais le conserver l’est encore plus. Lorsque Ferroviario de Maputo affrontera le Sporting Alexandrie vendredi lors de la première demi-finale, ce sera déjà une "finale" pour elles. C’est d’ailleurs comme ça qu’elles ont abordé chaque match et sont restés invaincues en quatre matchs.

Elles arborent leur costume de championnes en titre avec un air de confiance mais avec une humilité qui illustre le chemin parcouru en tant qu’équipe au cours des quatre dernières années. C'est un sentiment avec lequel elles veulent vivre pour le reste de leur vie.

"En tant que Ferroviario [équipe], notre force reste la défense. Nous sommes très agressives et nous ne renonçons pour rien. Nous jouons en équipe. Si l’une d’entre nous tombent, nous sommes là pour l'aider. Cela fait une très grande différence sur notre jeu." Nous ne sommes pas les meilleures shooteuses ou marqueuses, mais la défense fait la différence dans un match ", a expliqué Ingvild Mucauro la capitaine du Ferroviario de Maputo.

Le Sporting devra être au meilleur de sa forme dès le départ, car battre les championnes en titre demandent beaucoup d’efforts, surtout si cette équipe s’appelle Ferroviario de Maputo.

L’ailière forte Hagar Amer souligne rapidement la difficulté de la tâche mais note que son équipe devra être concentrée dès le début de la partie. L’impact physique sera la clé surtout si elles arrivent à répondre à leurs adversaires pour chaque possession. C'est le prix à payer.

"Nous jouons à la maison et être les hôtes est une très bonne chose parce que nos familles et nos amies sont là pour nous soutenir. C'est un match difficile à coup sûr mais nous voulons continuer à jouer en équipe et à nous soutenir mutuellement. Nous voulons être en finale ", a déclaré Amer.

InterClube vs Al Ahly

Al Ahly et Sporting espèrent mettre fin à la domination du Ferroviario de Maputo et d’InterClube

Pour tout le soutien qu'Al Ahly a reçu de ses fans au Cairo Indoor Stadium à chaque jour de match, l'idée de passer au niveau supérieur reste la seule issue, au point où la meneuse Soraya Mohamed a récemment déclaré : "La seule chose qui compte pour les fans c’est la gagne. "

Sa coéquipière Kelsey Mitchell, qui affiche une moyenne de 25.8 points, 3.3 passes décisives et 2.3 rebonds par match, aura besoin de toute l'aide de ses coéquipières aux deux extrémités du terrain.

Al Ahly aura fort à faire pour battre l'InterClube car elles devront trouver les moyens d'arrêter le trio offensif du club angolais composé d'Astou Traoré, Robyn Parks et Italee Lucas qui ont cumulé 53% des points de l'équipe.

"Ça va être une vraie bataille. InterClube joue à ce niveau depuis longtemps et sait le sérieux qu'il faut pour être au haut niveau. Mais je pense que c'est là que nous apprenons. Nous allons tout donner à dans ce match," Mitchell a déclaré à FIBA.basketball.

InterClube, pour sa part, est en quête de son premier titre depuis 2016 et pour ce faire, il devra battre Al Ahly qui s’est montré à la hauteur. La défaite en deux finales consécutives a mis l'équipe angolaise en mission : reconquérir le titre.             

 Lucas a admis que, "Cette année, j'ai l'impression que ça va être un peu différent. Au cours des deux dernières années, on s'est beaucoup concentré sur mon score, mais cette année, je ne suis pas obligée de marquer 30 points. J’ai deux joueuses incroyables [Traoré et Parks] qui peuvent marquer et avoir un grand impact à l'intérieur et à l'extérieur. Espérons que nous pourrons changer les choses cette année. "

Enfin Energie du Bénin, qui est en quête de sa première victoire, affrontera CNSS de la République Démocratique du Congo avant que les championnes du Cameroun FAP n’affrontent MFM Queens du Nigéria lors des matchs de classement pour 5-8 places. 

                

Retour à l'accueil