Tournoi de pré-qualification olympique : les Léopards Dames absentes de Maputo ?

Les années passent et se ressemblent étrangement pour les Léopards Dames de la République Démocratique du Congo. On ne va pas refaire l'histoire pour montrer à quel point la RDC avec son équipe nationale féminine senior avait marqué le basketball africain dans les années 80-90 avant de disparaître peu à peu sous les feux des projecteurs.

Les Léopards Dames qui se sont données corps et âmes pour décrocher leur ticket qualificatif pour le tournoi de pré-qualification olympique (zone Afrique) en terminant parmi les six meilleures équipes de l'AfroBasket women 2019, risquent fort de ne pas se rendre à Maputo au Mozambique pour prendre part à la compétition. 

La raison : le manque de moyens financiers pour un pays très riche dont plusieurs autorités sont millionnaires en dollars et dont le manque de volonté politique est à son sommet. Les joueuses expérimentées ont boycotté l'équipe nationale en raison de primes non payées concernant la participation à l'AfroBasket féminin 2019. Les joueuses locales s'entraînent depuis à Kinshasa dans l'espoir de représenter le pays à Maputo, mais aux dernières nouvelles, l'équipe est toujours bloquée à Kinshasa sans solution. 

Ce problème cache une réelle défaillance à tous les niveaux dans un pays pétri de talents. 

Les Léopards Dames devraient normalement affronter ce jeudi à 1400 les D'Tigress du Nigéria, doubles championnes d'Afrique en titre, mais ce match n'aura certainement pas lieu. Depuis leur retour sur la scène continentale en 2017, de nombreux amoureux du basketball africain pensaient que l'on allait assister enfin à une renaissance du basketball au pays du légendaire Dikembe Mutombo, mais c'était en réalité qu'un simple brouillard. Parce que la désorganisation demeure la même et le manque de volonté politique n'a pas changé non plus. Dans tout ce désordre, vient s'ajouter une Fédération Congolaise de basketball qui fait du bricolage, à defaut de se structurer véritablement. 

Ce qui est triste dans l'histoire, c'est que des pays talentueux et mieux organiser comme l'Égypte par exemple aurait pu effectuer le déplacement à Maputo pour tenter sa chance avec la bande à Soraya Degheidy, mais hélas, le public mozambicain devra se contenter du choc contre les redoutables nigérianes, à moins que FIBA Afrique décide de venir au secours des Léopards Dames en leur accordant une modification exceptionnelle du calendrier. Difficile de croire à cela, surtout dans une période pareille de la saison.

En tout cas, pour le moment, aucune nouvelle venant de FIBA Afrique pour confirmer ou pas le forfait de l'équipe féminine de la RDC de ce tournoi de pré-qualification olympique qui démarre aujourd'hui à Maputo. La Fédération Congolaise de basketball n'a pas non plus donné de nouvelles, mais une source crédible ne croit pas à un miracle de dernière minute puisque le gouvernement congolais n'a donné aucun signe de vie depuis hier pour savoir si l'équipe allait effectuer ou pas le déplacement. 

Une chose est sûre, à l'heure où nous écrivons ces lignes, l'équipe composée uniquement de joueuses locales est toujours bloquée à Kinshasa sans billets d'avion. Les joueuses expatriées quand elles ne rejoindront pas l'équipe tant que les billets d'avion et les arriérés de primes de précédentes compétitions n'ont pas été réglés. 

Déjà pour l'AfroBasket féminin 2019, les congolaises ont failli manquer le rendez-vous pour cause de moyens financiers. L'équipe a fini par arriver à Dakar en retard. En 2017, c'était au tour de l'équipe nationale masculine de faire grève en plein championnat d'Afrique à Tunis parce que les primes n'ont pas été payés. L'équipe avait dénoncé à l'époque les mauvaises conditions de préparation et le manque d'encouragement des autorités. 

Retour à l'accueil