Luka Doncic guide les Mavericks à Memphis

Battus la veille par les Knicks, les Mavs ont réagi en s'imposant face à Memphis (138-122). Luka Doncic termine meilleur marqueur avec 24 pts, 14 rebonds et 8 passes décisives.

Les deux équipes sont en back-to-back et il y a donc du repos dans l’air. Les Grizzlies se passent ainsi de leurs rookies, Ja Morant et Brandon Clarke, tandis que les Mavericks ne prennent pas de risque avec Kristaps Porzingis.

Ce sont donc Dillon Brooks et Jae Crowder qui lancent les hostilités pour les hôtes du soir, avant que Seth Curry ne fasse parler son shoot. Les deux équipes ne se quittent pas, alors que Luka Doncic zigzague dans la défense du Tennessee pour se rapprocher du cercle ou trouver ses coéquipiers. 34-31 pour Memphis après un quart-temps.

Memphis a toutes les peines du monde à gêner la pépite slovène de Dallas, mais ce sont les remplaçants texans qui vont faire l’écart. Les réussites de Justin Jackson et Tim Harwaday Jr. font grimper l’écart à +14 (58-44) alors que Boban Marjanovic fait parler sa taille dans la raquette. Mais comme les défenses ont aussi décidé de prendre un jour de congé, Memphis revient, notamment grâce à un super Jaren Jackson Jr, qui affiche toute sa panoplie offensive.

Après s’être créé ses propres tirs en début de match, Luka Doncic se fait davantage passeur dans le troisième quart-temps. Dallas garde donc la tête mais Memphis reste en embuscade.

Mais comme dans le deuxième quart-temps, l’entrée des remplaçants au début de l’ultime round va largement tourner en faveur des Mavericks. Jalen Brunson est parfait au relais et les efforts du duo Jae Crowder – Jaren Jackson Jr. ne suffisent pas en enrayer l’accroissement de l’écart. Rick Carlisle laisse ainsi son banc faire le travail et ne rappelle même pas Luka Doncic, qui n’était qu’à deux passes du triple-double à la fin du troisième quart-temps.

Peu importe, puisque l’essentiel est que Dallas (6-3) rebondit après sa défaite de la veille face aux Knicks, alors que les Grizzlies sont déjà dans le fond du classement de l’Ouest. Même si c’était attendu.

Retour à l'accueil