Les Warriors renouent avec la victoire en battant les Grizzlies

Finaliste la saison dernière. Double champion deux ans auparavant. Déjà finaliste en 2016. Le vainqueur de la NBA en 2015 se devait de réagir. Dernier de la conférence ouest, Golden State a enfin sorti la tête de l'eau face à Memphis dans la nuit de mardi à mercredi. Les Warriors ont mis un terme à une série de sept défaites consécutives en remportant leur troisième partie de la saison seulement (114-95) alors que dans le même temps, les Lakers ont poursuivi leur série positive face à Oklahoma City (112-107).

Les Warriors sont passés par toutes les émotions à Memphis. La frayeur d’abord, en voyant Draymond Green se tenir le coude droit et grimacer de douleur après avoir chuté en fin de 3e quart-temps, craignant de voir l’hécatombe se poursuivre après Stephen Curry (fracture de la main gauche), Klay Thompson (rupture des ligaments croisés du genou gauche) et D’Angelo Russell (entorse à un pouce).

Le soulagement ensuite quand l’ailier est revenu finir le match, passant pas loin du triple-double (8 pts, 10 rbds, 11 passes). La joie, enfin, avec une troisième victoire (114-95) qui a mis fin à leur série de sept défaites et surtout démontrer que l’équipe profondément remaniée de Steve Kerr est sur la bonne voie, avec un jeu collectif en net progrès.

Ce que les Dubs, toujours bon derniers de la Ligue, tenteront de confirmer mercredi et vendredi, à Dallas et Utah, deux sérieux prétendants aux play-offs à l’Ouest.

Retour à l'accueil