LeBron James a fait très fort face aux Kings avec un poster dunk surpuissant sur la tête du pauvre Nemanja Bjelica !

LeBron James a fait très fort face aux Kings avec un poster dunk surpuissant sur la tête du pauvre Nemanja Bjelica !

C'est le genre de phrase que l'on risque souvent d'écrire cette saison : LeBron James (29 points et 11 passes) et Anthony Davis auteur d'un contre décisif sur Barnes en fin du match ont porté les Los Angeles Lakers vers la victoire. Vendredi soir, leur concours a été d'autant plus précieux que les Angelins ont été malmenés par les Sacramento Kings de Bogdan Bogdanovic (18 points) et qu'il a fallu glaner un dixième succès cette saison en défense (99-97).

Vainqueurs de quatre de leurs cinq dernières sorties, les Kings sont loin de débouler au Staples Center en favoris. Les visiteurs vont pourtant rapidement confirmer leur bonne dynamique actuelle. L’un des hommes particulièrement en forme côté Sacramento s’appelle Buddy Hield. Bien inspiré par son coéquipier Nemanja Bjelica, l’arrière ne tarde pas à convertir ses premiers tirs longue distance.

Il crosse par exemple le pauvre Jared Dudley derrière l’arc avant de sanctionner. Son équipe profite d’une défense des Lakers qui ouvre trop d’espaces. Bogdan Bogdanovic fait une première rentrée remarquée tandis que Harrison Barnes s’offre un tir au buzzer de la fin du premier quart-temps, avec la planche, et du milieu de terrain (20-30).

Un autre homme venu du banc des Kings dynamise leur attaque : Yogi Ferrell. Peu sollicité depuis le début de saison, il profite de la très moyenne sortie de Cory Joseph, titularisé en l’absence de De’Aaron Fox, pour montrer sa vitesse. Lorsqu’il ne peut pas aller au bout, il fait un bien fou aux Kings avec ses fixations. Sacramento fait une bonne impression dans le jeu mais leurs adversaires restent toujours au contact.

Et c’est principalement grâce à LeBron James. Ce dernier va profiter, pendant une partie de la soirée, d’un surprenant « mismatch » voulu par Luke Walton, qui décide d’envoyer Cory Joseph défendre sur le « King »… Le Laker ne se fait pas prier pour demander le ballon au poste bas. Quand il ne cherche pas à s’imposer en puissance, il n’a qu’à attendre les coupes au cercle de ses coéquipiers ou à renverser vers un shooteur à l’opposé. Alex Caruso en profite ainsi très largement dans le troisième quart-temps.

Auteur d’un énorme poster sur Nemanja Bjelica, le King a la bonne idée de varier entre tirs lointains et jeu plus près du cercle pour récupérer des lancers. Ce que Sacramento, parfois scotché à la ligne des 3-points, fait beaucoup moins, se contentant de neuf petits lancers-francs obtenus dans la partie. Les Lakers pensent s’échapper pour de bon après que LeBron James a fait souffrir le rookie Wenyen Gabriel.

Mais le tonique Richaun Holmes obtient de bons ballons dessous pour ramener Sacramento. Quand Kentavious Caldwell-Pope connait une fin de match de feu, avec 12 de ses 16 points inscrits dans la période, c’est au tour de Bogdan Bogdanovic de ramener à lui tout seul son équipe pour égaliser avec une poignée de secondes à jouer. Sur une faute de Barnes, James offre deux points d’avance à son équipe sur lancers. Le même Barnes a une dernière occasion d’égaliser au buzzer, mais Davis, pas très dynamique lors de ce match, l’en empêche finalement.

Troisième victoire de suite pour les Lakers (10 victoires – 2 défaites) qui accueillent Atlanta dimanche. Les Kings (4 victoires – 7 défaites) reçoivent Boston le même soir.

Retour à l'accueil