LeBron James mène les Lakers à Memphis

Fatigués du combat mené la veille chez l'Oklahoma City Thunder (130-127), les Los Angeles Lakers ont tout de même réussi à glaner un septième succès de rang chez les Memphis Grizzlies (109-108). LeBron James (30 points) et Anthony Davis (22 points) ont été les principaux artisans du succès des Angelins, frustant Ja Morant (26 points) ou encore Jaren Jackson Jr. (20 points, 7 rebonds), qui n'a pas pu tirer pour la gagne à une seconde du buzzer.

En back-to-back, les Lakers sont pris à la gorge par les Grizzlies version Vancouver puisque Ja Morant et ses coéquipiers portent leur maillot « vintage ». C’est Jaren Jackson Jr qui frappe le premier, sous le cercle et de loin, pour mener 5-0. Ses coéquipiers l’imitent de loin, et ça court de partout. Morant prend son élan pour dunker sur Anthony Davis. À cause de la faute de l’intérieur, il se contente du lay up et du lancer bonus mais Memphis a fait le break (17-8).

Les Lakers tentent de réagir par ce même Davis près du cercle, puis par un dunk surpuissant de LeBron, mais les Grizzlies n’ont toujours pas raté le moindre 3-points, et c’est Ja Morant sur un slalom à 2 000 à l’heure qui leur permet de mener de 10 points après douze minutes (35-25).

L’impact de Rajon Rondo
Memphis joue un basket de rêve avec cette recherche de l’extra-pass, du rythme et de l’adresse. L’écart grimpe à +15 grâce à Kyle « Droopy » Anderson. C’est Rajon Rondo, très agressif vers le cercle, qui réveille les Lakers, tandis qu’Anderson, toujours à deux à l’heure, leur fait des misères dans la raquette. Le duo Rondo-Howard apporte beaucoup, et quand LeBron revient sur le terrain, l’écart repasse sous les 10 points.

L’entente entre Rondo et LeBron est impressionnante, comme sur cette passe laser du premier pour le second dans le trafic (53-44). Côté Grizzlies, Morant régale aussi, et il joue comme un vétéran. Quant à LeBron, il profite d’avoir à Rondo à ses côtés pour se mettre en mode « attaque ». Il découpe la défense pour ramener les Lakers à -3 (53-50). On pense que les Lakers ont fait le plus dur, sauf que Jae Crowder plante deux 3-points de suite, et à la pause, Memphis a repris ses aises (63-55).

Le concours à 3-points est lancé
Au retour des vestiaires, les shooteurs des Lakers se réveillent avec Kentavious Caldwell-Pope et Danny Green qui signent un 11-2 pour prendre les commandes (66-65). Le chassé-croisé de la route de Memphis peut alors commencer avec un concours de 3-points auquel participent Jaren Jackson Jr, Dillon Brooks et bien sûr Caldwell-Pope. Les Lakers écartent le jeu au maximum, et ce sont les drives de LeBron et de Davis qui permettent de trouver des shooteurs démarqués. LeBron s’invite aussi au concours pour égaliser (79-79), puis passer devant (82-81). On ne s’ennuie pas une seconde, et c’est Davis, à 3-points évidemment, qui fait basculer les Lakers en tête pour attaquer le money time (85-84).

Le concours continue, et les Lakers prennent le large (94-87) grâce à Troy Daniels et Rondo. On pense que les leaders de la NBA ont vraiment fait le plus dur, mais les Grizzlies répondent par un… 11-0 ! C’est Morant qui se réveille avec des contre-attaques à fond, et une belle feinte de passe avant de marquer (98-94). La salle est debout et le rookie nous gratifie derrière d’un sublime lay up main gauche au milieu d’une forêt de bras, puis c’est Brandon Clarke qui donne cinq points d’avance sur une claquette (105-100). Il reste trois minutes à jouer.

Ja Morant le funambule
Moment choisi par le duo LeBron-Davis pour tuer le match. Le premier nous offre un Eurostep pour finir près du cercle, tandis que le second plante un 3-points puis convertit en panier un raté de LeBron à 3-points. Les Lakers signent un 9-0 pour repasser devant (109-105). Il reste 53 secondes. Morant, encore lui, s’en va encore marquer main gauche, et à 10 secondes de la fin, les Lakers ne mènent plus que d’un point avec la balle dans les mains de LeBron (109-108). Il prend le 3-points, le rate, et les Grizzlies arrachent le rebond.

Il reste 1.3 seconde à jouer. Balle aux Grizzlies avec Kyle Anderson à la remise en jeu dans son camp. Il vise Jaren Jackson Jr qui glisse au moment de recevoir la balle. A-t-il été poussé ? Les arbitres ne bronchent pas, et les Lakers s’imposent d’un tout petit point à Memphis.

À Milwaukee, les Bucks ont livré un match sérieux face aux Detroit Pistons (104-90), qui n'ont jamais été en mesure de l'emporter. Plutôt adroit (12 sur 22), Giannis Antetokounmpo (28 points, 10 rebonds) a encore soigné ses statistiques, bien suppléé par Eric Bledsoe (11 points, 5 passes) et Wesley Matthews (13 points). Le leader de la conférence Est affiche également une série de 7 victoires en cours et recevra le Utah Jazz pour son prochain match, lundi.

La mauvaise série : Portland s'enfonce
Difficile de ne pas établir de corrélation entre l'arrivée de Carmelo Anthony à Portland, et les mauvais résultats de la franchise, qui n'a plus gagné depuis quatre matches. Les Trail Blazers, qui avaient pourtant récupéré Damian Lillard (23 points) ont trouvé moyen de perdre chez les Cleveland Cavaliers (104-110), en perdition la veille (défaite de 42 points) et qui n'avaient plus gagné depuis six matches. Et « Melo » dans tout ça ? 11 points à 5 sur 15 au tir (0/8 à trois points), en 35 minutes de jeu. Une utilisation assez surprenante pour un joueur qui a passé près d'un an sans jouer à ce niveau. « Physiquement je me sens bien, a tenté de rassurer l'ailier. Mentalement je me sens très bien. Nous avons tous connu des situations où nous essayons de comprendre ce qu'il se passe. Il y a toujours de la lumière au bout du tunnel. »

37
Donovan Mitchell s'est fendu de 37 points pour le Utah Jazz, vainqueur des New Orleans Pelicans (128-120), en l'absence de Rudy Gobert.

Retour à l'accueil